Niger/ Parlement : Seini Oumarou s’entretient avec le président du groupe d’Amitié France-Niger

Le président de l’assemblée nationale nigérienne, M. Seini Oumarou, s’est entretenu, ce lundi 05 avril 2021 avec le député Jacques Marie du parlement de la République Française, président du groupe d’Amitié France-Niger, à son domicile. Cet entretien s’est déroulé en présence de l’Ambassadeur de France au Niger, M. Marcel Garcia, et M. Lamidou Moumouni Harouna Directeur de Cabinet du président de l’Assemblée Nationale.

A sa sortie d’audience, le parlementaire français a déclaré avoir « fait une visite de courtoisie et de prise de contact, en compagnie de l’ambassadeur de France, auprès de son excellence SEINI OUMAROU pour que de façon protocolaire et amicale saluer son élection comme député et comme Président de l’Assemblée Nationale du Niger ».

Selon M. Jacques Marie, il s’agit de faire le point sur les relations parlementaires entre le Niger et la France. « Dans ce cadre, nous avons abordé quatre grands sujets » a souligné le député français, avant de préciser que le premier point a concerné « l’importance que prennent les questions sahéliennes dans le débat politique français, le sahel et le Niger étant des sujets très régulièrement évoqué, il n’y’a pas plus tard que quinze jours en séance plénière à l’Assemblée ». 

A ce sujet, « les parlementaires veulent voir du résultat sur la sécurité et le développement du Niger », a fait savoir M. Jacques.

Le deuxième point a porté sur le vote en France de la loi sur le développement qui a annoncé une augmentation très importante de l’implication de la France depuis quatre ans et les années à venir avec des moyens qui sont centrés sur les pays les plus prioritaires dont le Niger, avec une attention portée sur plus de dons par rapport aux prêts et sur les politiques sociales dont l’éducation et la santé.

Le troisième point a concerné le Comité interparlementaire du G5 Sahel, notamment les cinq parlementaires sahéliens qui travaillent depuis 2018 avec une dynamique de contrôle de partenariats internationaux dans la zone. « Nous avons contribué à lancer ce comité interparlementaire qui a eu sa réunion inaugurale en décembre 2018 et, depuis, ce comité vit et agit. Nous souhaitons qu’il soit un vrai moyen de contrôle de l’efficacité d’aide pour la population et les militaires », a-t-il indiqué, soulignant avoir trouvé « une volonté déterminée de M. Seini Oumarou à poursuivre dans la même lancée ».

Pour finir le parlementaire français a déclaré que « le quatrième point, c’est la question du Groupe d’Amitié Niger-France, présidé par Manou Agali et que je préside aujourd’hui. Nous avons eu un bilan très impressionnant et positif, le président Seini Oumarou nous a garanti sa volonté très forte pour que ce groupe continue à faire son travail en toute amitié ».

Hamadou Moussa Fatahou pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*