Lutte contre le terrorisme : renforcement de la présence militaire à la frontière Niger-Mali

A l’issue de la réunion du conseil de sécurité des Nations-Unies le mardi 12 janvier 2021, le renforcement de la présence militaire nigérienne au niveau de la frontière malienne a été décidé. Présent lors de cette session, Abdou Abarry, Représentant permanent du Niger, a annoncé les mesures gouvernementales suite aux attaques de Ouallam dans la région de Tillabéry.

En effet, selon le représentant permanent du Niger, Abdou Abarry, le gouvernement nigérien a pris deux décisions majeures : «  la première est de renforcer sa présence militaire au niveau de la frontière avec le Mali et la deuxième est d’organiser dans les prochains jours un forum pour la paix, de façon à éviter que ces attaques ne provoquent un conflit intercommunautaire, autre objectif vise par les terroristes ».

Lors de ces échanges, les différents participants ont à tour de rôle salué la mémoire des victimes des attaques des villages de Tchombangou et Zaroumdareye, ayant couté une centaine de mort, le 2 janvier 2021, et ont présenté leurs condoléances aux familles endeuillées.

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, ces derniers ont aussi souligné que « la nécessité d’une approche holistique, impliquant des interventions politiques, sécuritaires et de développement socio-économique, facteurs d’une paix et de sécurité durable au Sahel ».

Akiné Fatouma pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*