Niger/2ème tour Présidentielle : top départ des jeux d’alliances en faveur de Bazoum et Mahamane

La campagne pour le second tour de la présidentielle au Niger a été annoncée par la Cour Constitutionnelle le samedi 30 janvier dernier après la confirmation des résultats définitifs du 1er tour de la présidentielle du 27 Décembre 2020. Cette annonce, a aussitôt intensifié les jeux d’alliances avec les ralliements du RPP Farilla, de l’ANDP Zaman Lahia et de M. Garba Souleymane, au candidat Mohamed Bazoum du PNDS Tarraya. De son côté, Mahamane Ousmane candidat du RDR Tchandji, le challenger, peut compter sur le soutien du CAP 21 avec en tête, l’opposant Hama Amadou.

A l’ouverture de la campagne pour ce second tour, le parti RPP Farilla de Oumarou Alma qui s’est retrouvé en 7ème position, avec 2.47 % des voix lors du 1er tour, apporte son soutien au candidat porté par la Coalition « Bazoum 21 », quelques heures après la validation des résultats par la cour Constitutionnelle. Ce ralliement à Bazoum Mohamed, candidat du parti au pouvoir, à quelques semaines du second scrutin présidentiel prévu le 21 février 2021 s’explique selon Alma Oumorou par la pertinence de son Programme qui  « priorise la paix, la sécurité, le progrès et le rassemblement des Nigériens en plus de prendre en compte l’amélioration de leurs conditions de vie ».

A cela s’ajoute un second ralliement du parti de l’Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP) Zaman Lahia de Moussa Barazé, 8ème avec  de la Présidentielle avec 2,4% des voix,  à la Coalition Bazoum 21. Dans la déclaration rendue publique le 31 Janvier 2021, «  l’ANDP décide d’apporter son soutien au candidat Bazoum Mohamed pour le second tour de l’élection présidentielle du 21 février 2021, et se félicite de la  mobilisation et la participation des militants aux élections locales du 13 Décembre et celle du 1er tour de la présidentielle couplée aux législatifs du 27 Décembre 2020 »  a déclaré le Sécrétaire général du parti, M. Saley Saibou. C’est aussi « pour assurer une victoire éclatante au candidat Bazoum Mohamed en vue de pérenniser, consolider et faire avancer dans la continuité les actions salvatrices ».  Le Candidat du Parti rose, a aussi reçu le soutien de M. Garba Souleymane, candidat indépendant arrivé 11ème avec 1,27%.  

Ces ralliements autour du candidat de la coalition Bazum21,  ont évidemment pour objectif de mieux le positionner en vue du second tour de la Présidentielle Il sera en effet opposé à Mahamane Ousmane, qui lui est soutenu par la CAP 21 à laquelle appartient Hama Amadou en attendant évidemment d’autres ralliements.

Il est à  noter que ces jeux d’alliance entre partis politiques pour les élections du second tour ne sont qu’à leur début. En effet plusieurs pointures du paysage politique nigérien, présentes au 1er tour n’ont toujours pas donné de consignes de vote à leurs électorats.  Il s’agit notamment du de Seyni Oumarou, ancien Haut Représentant du président de la République, MNSD Nassara  et le Jamahurya de l’ancien Ministre de l’Agriculture et de l’élevage Albadé Abouba qui ont respectivement obtenus 8.95% et 7.07% les plaçant  ainsi en 3ème et  4ème

Pour rappel, ils étaient au total 30 candidats en lice lors du 1er tour des élections au cours desquelles quelques 5.189.132 électeurs nigériens sur les 7.446.556 inscrits sur la liste électorale se sont rendus aux urnes dans 25.803 bureaux de vote, soit un taux de participation de 69,68%. Le processus électoral qui consacrera la 1ère alternance démocratique  du pays connaîtra son dénouement le 21 février 2021. C’est à l’issue de ce second scrutin présidentiel qui opposera Mohamed Bazoum à Mahamane Ousmane que le prochain locataire de la  «maison verte » sera connu.

Hamadou Moussa Fatahou pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*