Coopération Sud-Sud : Niamey et Abuja renforcent leur partenariat dans le domaine des Mines

A la tête d’une forte délégation, Abubakar Bawa Bwari, Ministre d’Etat, Ministre des Mines et du Développement de l’Acier de la République Fédérale du Nigéria effectue cette semaine une visite de travail au Niger. A cette occasion, un mémorandum d’entente dans les domaines des mines et de la géologie a été signé lundi avec son homologue nigérien, Hassane Barazé Moussa.

Des échanges d’informations et d’expériences dans les domaines de la gestion et de la diffusion des données géo-scientifiques, de la règlementation minière, du cadastre minier, des exploitations minières et artisanales ; la mise en place des infrastructures géologiques de base ; la formation des ressources humaines ; l’examen et la recherche d’opportunités de partenariat entre les services géologiques des deux pays ; la promotion des projets d’intérêt mutuel à grande échelle ; la coordination des relations bilatérales dans les domaines des mines et de la géologie ; l’organisation des forums inter gouvernementaux et internationaux. Voilà, en substance, les clauses du mémorandum qui lie désormais le Niger et le Nigeria dans les secteurs des mines et de la géologie.

A travers le document paraphé en début de semaine, les deux pays s’engagent à renforcer leur coopération de façon générale mais plus spécifiquement, à, conjointement contribuer à l’augmentation de la contribution du secteur minier à leur Produit Intérieur Brut (PIB). Celui-ci était en 2018, respectivement d’environ 3% pour le Nigéria et 5% pour le Niger. Les deux ministres, Hassane Barazé Moussa du Niger et son hôte Abubakar Bawa Bwari, de l’Etat fédéral, ont en outre convenu d’incorporer à plus grande échelle, le domaine minier dans les plans, politiques et stratégies de développement afin de parvenir à une transformation structurelle des économies de leurs deux pays.  

Les deux voisins partagent plus de 1500 kms de frontière et outre le secteur minier, coopèrent dans les secteurs de la santé, l’éducation, le commerce et la sécurité.

Waliyullah Tajudeen pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*