4 soldats tués par l’explosion d’un engin dans le sud-est

Quatre militaires nigériens ont été tués en roulant avec leur véhicule sur un engin explosif près de Bosso, une ville du sud-est du Niger, cible régulière des raids du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, ont indiqué mardi à l’AFP des sources sécuritaires.

« Quatre de nos soldats sont effectivement morts quand leur véhicule a sauté sur un engin explosif entre les localités de Toummour et Bosso », dans la région de Diffa, proche du Nigeria, a précisé à l’AFP une source sécuritaire locale.

Les quatre soldats tués appartenaient à la Force multinationale mixte (Niger, Nigeria, Tchad et Cameroun) qui opère depuis 2015 dans le bassin du Lac Tchad contre Boko Haram.

« L’incident est survenu samedi dernier mais il n’a été divulgué que ce mardi en raison de la fête de l’Aïd el-Kébir célébrée dimanche et lundi au Niger », a expliqué cette source.

La région de Diffa est depuis 2015 le théâtre d’attaques de Boko Haram, dont des combattants se sont également retranchés dans le lit du lac Tchad.

Le 2 août, le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a regretté qu' »en dépit des opérations » militaires, « Boko Haram malheureusement fasse preuve d’une résilience » que « nos forces doivent briser coûte que coûte ».

La semaine passée lors d’une réunion à Niamey, des responsables militaires des quatre pays riverains du Lac Tchad et de leurs alliés occidentaux ont décidé de mieux coordonner les renseignements pour lutter plus efficacement contre Boko Haram.

Sources:

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*