Agriculture : MCA-Niger lance la mise en œuvre des sous projets de gestion des ressources naturelles

Le mardi 02 Mars 2021 marque le coup d’envoi d’un volet important de l’activité Agriculture résiliente au climat (CRA) du programme « Compact » mis en œuvre par le Millenium Challenge Account-Niger (MCA-Niger).  Ladite activité comporte des sous-projets de restauration et préservation de l’environnement, de restauration des aires pastorales et d’accompagnement agricole. Cette rencontre consacrée au lancement de la mise en œuvre des sous projets de gestions de ressources naturelles se déroule sur deux jours, notamment le 2 et 3 mars 2021. Elle a pour objectif de permettre aux consultants de présenter leur approche méthodologique dans la réalisation de ce travail. C’est aussi l’occasion pour les experts de MCA-Niger d’échanger avec eux sur les exigences qui gouvernent l’exécution de leurs projets.

A titre de rappel, le programme « Compact » du Niger comporte deux (2) projets majeurs : irrigation et Accès aux marchéS et communautés résiliences aux climats.  Financé à hauteur de 437 millions de dollars soit environ 250 milliards de FCFA, par le Millennium Challenge Corporation (MCC), il est mis en œuvre par le Millenium Challenge Account (MCA- Niger). Ce dernier projet est composé du PRAPS (élevage) et Agriculture résiliente au climat (CRA). Le programme devrait aussi contribuer à terme à l’augmentation significative des revenus des producteurs et productrices dans 46 communes ciblées de quatre (4) régions du Niger : Dosso, Maradi, Tahoua et Tillabéry

En vue de contribuer au processus de gestion rationnelle et durable des ressources naturelles, capable de créer les conditions d’un développement socio-économique garantissant la sécurité alimentaire de la population humaine et animale, le MCA-Niger a conduit un processus de recherche des prestataires qualifiés qui a abouti à la sélection de trois ONG et groupements d’ONG qui seront chargées de la mise en œuvre des sous projets repartis en 12 lots. Les partenaires retenus sont : ADL (lots 5,8,9 et 12), les groupements CDR/ONDERARNA (lot6) et CDR/OSE-IL-ED Yanayi/ONDERNA (lot7).

Le lancement de la mise-œuvre de ces sous projets permettra d’une part aux prestataires de présenter leurs équipes chargées de conduire les missions et de décliner tous les aspects techniques liés à la mise en œuvre des activités demandées dans les clauses contractuelles, notamment approche méthodologique, plan de travail démontrant l’organisation de l’équipe et le rôle de chaque personnel clé, mobilisation des ressources, outils à utiliser pour réaliser les activités et calendrier de la mise en œuvre actualisé.

D’autre part il permettra au MCA-Niger de présenter à cette occasion ses exigences et celles du bailleur, Millenium Corporation Challenge (MCC), sur les aspects environnementaux, ainsi que ceux liés au genre et inclusion sociale, au foncier/réinstallation et en termes d’engagement du secteur privé.

Lors de son intervention à l’ouverture de la cérémonie, Mamane Annou, Directeur Général du MCA-Niger a précisé qu’« au terme de cette mise en œuvre, près de 70 000 hectares de terres dégradées, vont être récupérées pour les besoins agricoles et de l’élevage ». Toujours sur la même lancée, il est prévu d’accompagner « 420 périmètres irrigués, de mettre en place et animer 280 champs écoles paysans et de distribuer 9 500 kits de petits ruminants ». Mamane Annou a également souligné que « ces efforts contribueront à améliorer substantiellement la résilience des communautés face au changement climatique ».

Quant au Directeur Adjoint du MCC (structure qui accompagne techniquement et financièrement le projet), Steven Grudda, il a souligné que c’est « une fierté d’investir dans la gestion des ressources naturelle. Nous sommes surs et certains que cet investissement aura un impact significatif pour les citoyens du Niger. La résilience au climat est une lutte globale et le Niger est en première ligne ».

Notons que cette la cérémonie de lancement de la mise-œuvre des sous projets a vu la participation du représentant du ministre de l’Agriculture et Elevage, du représentant du gouvernorat de la région de Dosso, des représentants des directions centrales (DGA  et DONGAD), du représentant du MCC, des maires des communes partenaires, des responsables des ONG partenaires et des membres de l’équipe CRC et UNOPS.

Akiné Fatouma pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*