Covid-19 : l’UNICEF met l’accent sur la protection des enfants

Du 19 mars au 19 avril 2020 cela fait un mois que le Niger fait face à la pandémie du coronavirus. Le pays  compte en ce jour 648 cas déclarés positifs dont 511 en cours de traitement, 117 sont sortis guéris et 20 décès selon le communiqué du ministère de la santé publique. Face à cette propagation à une vitesse  extrêmement importante le Fonds des Nations Unies pour les enfants Unicef redoute les effets du COVID-19 sur la santé des enfants au Niger.

« Les enfants risquent d’être les victimes cachées de cette pandémie. Nous redoutons ses effets à court et long termes sur leur santé, leur bien-être, leur développement et leurs perspectives. C’est pour cette raison que nous continuons de surveiller l’impact de l’épidémie pour soutenir la continuité des soins, de l’éducation et des services sociaux. Nous nous efforçons également d’atténuer les effets de la pandémie sur la protection des enfants et des femmes » a expliqué Félicité Tchibindat, représentante de l’Unicef au Niger  dans un communiqué.

Pour éviter que cette pandémie ait  des impacts négatifs sur la santé des enfants, le Fonds des Nations Unies pour les Enfants  encourage et accompagne les mesures de prévention prises par le gouvernement dans la lutte contre le covid-19 dont entre autres le respect des gestes barrières, le port des masques, le lavage des mains, la prise en charge et la surveillance en facilitant les mécanismes d’alerte des personnes qui présentent des symptômes de la maladie « La communauté est au cœur de cette lutte. Le virus ne circule pas tout seul, c’est l’homme, porteur du virus qui le fait circuler. Pour endiguer la transmission de ce virus, il est donc crucial de se mobiliser autour des gestes barrières et des consignes de confinement et de distanciation sociale. Tant qu’ils ne seront pas respectés il nous sera difficile d’arrêter la propagation du virus, c’est pour cette raison qu’une grande partie de nos actions sont dirigées vers les communautés » a souligné la représentante de l’Unicef au Niger tout en soutenant le gouvernement dans la mise en place des dispositifs de désinfection des mains, les intrants nécessaires dans les établissements de santé et les zones à risque, ainsi que la désinfection régulière des centres de santé.

Mina Abda (stagiaire) pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*