COVID-19 : Buhari ferme à nouveau ses frontières terrestres à double tour

La maladie à Coronavirus gagne du terrain en Afrique avec une augmentation des contaminations. Les dirigeants de chaque pays ont engagé des mesures de prévention d’urgences pour limiter le mieux que possible la propagation de la maladie. Pour sa part Muhammad Buhari, a décidé de fermer complètement les frontières terrestres du pays qui ne le sont jusque-là que partiellement.  Cette mesure va durer un mois à partir du 23 mars 2020.

Cette décision implique la suspension pour un mois de la circulation des personnes et des marchandises entre le Nigéria et ses principaux voisins, notamment, le Niger, le Tchad et le Bénin. Cette fois-ci il s’agit d’une fermeture complète des frontières terrestres du pays, qui étaient déjà partiellement fermées depuis le 20 août dernier. Cette fois et selon une note de la présidence nigériane, c’est dans le cadre des mesures préconisées par la Task force présidentielle contre la propagation de la pandémie du Coronavirus, que le président Buhari a décidé de renforcer la fermeture des frontières terrestres.

La présidence nigériane a annoncé d’autres mesures supplémentaires dans le cadre de la gestion de la pandémie du Covid-19 d’autant que le pays fait face à une nette augmentation des cas positifs enregistrés.  A la date du 24 mars, le Nigeria enregistre pour l’heure 40 cas confirmés de coronavirus et un mort. La première économie d’Afrique, largement dépendante du pétrole, pourrait bien subir de plein fouet les effets de l’épidémie mondiale en 2020. « La conséquence, c’est qu’il y aura une baisse des revenus dans le budget, ce qui signifie une réduction de la taille du budget », a déclaré Zainab Ahmed, la ministre des Finances. Le président Muhammadu Buhari a formé un comité qui doit lui présenter un rapport dès mercredi pour limiter au plus vite les retombées économiques négatives. Les services de la présidence ont été d’ailleurs placés en quarantaine après que plusieurs proches collaborateurs du président, notamment Abba Kiari, le directeur de cabinet du président Buhari, aient été testés positifs.

Cette mesure de fermeture totale à la circulation des frontières terrestres prise par les autorités fédérales nigérianes fait suite à celles déjà annoncées par les autres pays voisins comme le Niger et le Tchad, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Danguida Almoustapha pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*