Affaire la France arme des terroristes au Mali : le Sénégal travaille à ce que “cette affaire ne soit pas exposée au Conseil de Sécurité”

Le Sénégal du président Macky Sall et par ailleurs président de l’Union Africaine s’est proposé en médiateur entre le Mali et la France sur les accusations du premier selon lesquelles la France fournit des renseignements et arme des groupes terroristes contre le Mali.

Ces accusations ont été portées sur la table du Conseil de Sécurité de l’ONU le 15 août 2022 par le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye qui demande une réunion d’urgence. Mais pour Dakar, il faut trouver des solutions alternatives pour une sortie de crise et « cette affaire ne doit être pas exposée au Conseil de sécurité. »

Dakar assure « suivre la question » qui oppose Bamako et Paris. « On souhaite que tout ce qui se passe, dans notre espace, à côté de nous et particulièrement au Mali, se règle par la négociation, l’entente et dans la plus parfaite cordialité », a expliqué la ministre sénégalaise des Affaires étrangères, Aïssata Tall Sall, au micro de RFI.
« Le Conseil de sécurité ne s’est pas encore réuni et n’a pas fixé de date de réunion autour de cette question, rappelle la ministre. Mais je suis convaincue que le président Macky Sall va continuer de jouer ce rôle de médiation auprès du colonel Goïta, mais également auprès du président Macron, pour que nous puissions arriver à trouver une solution qui convienne à l’ensemble des parties et que cette affaire ne soit pas exposée au Conseil de sécurité. »
Aïssata Tall Sall assure que le président Macky, « dans la mesure de ses possibilités, fera tout ce qui est nécessaire pour que cette affaire s’arrête là, et n’évolue outre-mesure. »

En rappel, le Mali dit détenir des preuves de ces accusations contre la France. L’Elysée nie toute connivence avec des groupes armés. Et la Force française Barkhane pointé du doigt parle d’ « accusations insultantes. »

Sources: RFI.

50 thoughts on “Affaire la France arme des terroristes au Mali : le Sénégal travaille à ce que “cette affaire ne soit pas exposée au Conseil de Sécurité”

Leave a Reply

Your email address will not be published.