Burkina Faso/Attaque terroriste de Seytenga : 29 nouveaux corps retrouvés

Au moins 50 civils sont morts dans une attaque contre le village de Seytenga, dans le nord du Burkina Faso, dans la nuit de samedi à dimanche. Alors que des opérations de sécurisation ont été engagées, une vingtaine de nouveaux corps ont été découverts.

Des hommes armés ont tué, samedi 11 juin, au moins une cinquantaine de civils à Seytenga, une commune de la province rurale de Seno, dans le Nord du Burkina Faso

“Jusque là, 50 corps ont été retrouvés par l’armée. Peut-être que le bilan est plus lourd. Des parents sont revenus à Seytenga et ont peut-être emporté des corps de leurs proches”, a déclaré lundi 13 juin le porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo, lors d’une conférence de presse, ajoutant que les recherches se poursuivaient.

Les unités d’intervention déployées dans la commune de Seytenga ont poursuivi leurs opérations de sécurisation et de recherche. 29 nouveaux corps ont été retrouvés. Ce chiffre s’ajoute à la cinquantaine de corps sans vie déjà trouvé portant le bilan provisoire des victimes des tueries à 79 morts. Les unités continuent de fouiller  pas à pas les  concessions. Leur progression est ralentie par la probabilité  d’Engins explosifs improvisés (IED) placés par les terroristes pour miner le site.

Service d’information du Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.