Niger/Spéculation sur le prix du Gasoil: le gouvernement tape du poing sur la table et gèle les prix

Dans un communiqué conjoint rendu public, ce mercredi 1er juin 2022, le Ministre en charge du commerce et son homologue du pétrole ont tenu à rassurer la population de la continuité de l’approvisionnement régulier du marché national en produits pétroliers et annoncer également que les prix à la pompe de ces produits restent  inchangés.

Le document, dont copie est parvenue à l’ANP, rappelle que ‘’le marché international des produits raffinés connaît aujourd’hui une perturbation sans précédent en raison de la guerre en Ukraine’’.

Cette crise a entraîné une hausse substantielle des prix à la pompe dans la plupart des pays du monde. Le cours du baril du pétrole brut est passé de 80 dollars en janvier 2022 à 123 dollars aujourd’hui, ajoute la note gouvernementale qui explique, par ailleurs, que “malgré ce contexte international de crise pétrolière, le Niger, qui applique déjà des prix parmi les plus bas en Afrique de l’Ouest, les a maintenus inchangés; ce qui rend nos produits, en particulier le gasoil, très attractifs auprès des consommateurs des pays voisins’’.

Aussi, souligne le document, ‘’pour sécuriser la consommation nationale, depuis le 03 Mai 2022, l’exportation du gasoil a été réduite de 75% et des mesures ont été prises par la SONIDEP et la SORAZ pour préserver et renforcer le stock national de sécurité’’.

En outre, le gouvernement indique que dans ce contexte, ‘’il nous a malheureusement été donné de constater le développement d’une spéculation sur le prix du gasoil, ainsi qu’un début de raréfaction de ce produit consécutif à des ventes frauduleuses des quantités destinées à la consommation nationale vers l’extérieur. Ce, malgré une augmentation de 30% de l’approvisionnement en gasoil sur le marché domestique’’.

Pour y faire face, ‘’les Ministères du Commerce et du Pétrole décident de ‘’la suspension immédiate de l’export à partir de ce jour 1er Juin 2022 et la fermeture des stations-services prises en flagrant délit d’exportation frauduleuse ou de spéculation sur les prix à la pompe’’, annonce le gouvernement.

Le Ministre du Commerce et le Ministre du Pétrole tiennent à rappeler aux marqueteurs que ‘’les prix à la pompe restent inchangés et qu’ils s’exposent à des sanctions administratives et pénales en cas de non-respect de la réglementation en vigueur et de la structure des prix’’.

Le Ministre du Commerce et le Ministre du Pétrole tiennent, enfin, à rassurer la population que ‘’toutes les dispositions sont prises pour assurer la continuité de l’approvisionnement régulier du marché national en produits pétroliers’’.

Sources:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.