Niger/Médias : le nouveau Ministre de la Communication se rend disponible pour les acteurs de la Presse

Le Ministre nigérien de la communication, M. Mahamadou Lawaly Dan Dano a rencontré, ce vendredi 06 mai 2022, les responsables des groupes de presse privés devant qui il a déclaré être un ‘’un homme de dialogue et d’ouverture’’ et que sa ‘’porte reste ouverte pour l’ensemble des acteurs de la presse’’.

Dans son intervention, à cette occasion, le Ministre a dit ‘’compter sur la disponibilité des responsables des médias afin de jeter les bases d’une franche collaboration pour le progrès de la presse privée au Niger’’.

‘’Si j’ai tenu à vous convier à cette rencontre de prise de contact, c’est pour que nous puissions nous connaitre mutuellement. En ma qualité de ministre en charge du secteur de la communication,  j’entends en effet, établir avec vous, des rapports de franche collaboration dans le strict respect, bien évidemment, de votre indépendance. Je ferais en sorte que nous travaillons ensemble en vue de promouvoir les médias privés nigériens’’ a déclaré M. Mahamadou Lawaly Dan Dano.

A cet égard, a poursuivi le Ministre de la communication, ‘’certains d’entre vous, dont j’ai fait la connaissance depuis des années, savent que je suis un homme de dialogue et d’ouverture ; ma porte reste ouverte pour l’ensemble des acteurs de la presse ; par conséquent, nous devrons travailler la main dans la main afin d’innover notre collaboration et notre partenariat que je voudrais francs, sincères, empreints de chaleur, de courtoisie et de convivialité’’.

‘’Je voudrais aussi vous écouter par rapport aux difficultés réelles que vous vivez dans le cadre de votre noble et exaltante mission, celle d’informer, d’éduquer, de  distraire et de sensibiliser la population nigérienne et je suis bien conscient de l’état de ces difficultés et je serai bien attentif, le moment venu à la question de leur examen et de leur traitement’’ a-t-il fait savoir.

Il a, à l’occasion, rappelé que ‘’le gouvernement a opté pour l’amélioration de l’environnement juridique et professionnel de la presse, en vue de vous permettre d’exercer convenablement votre métier, c’est-à-dire sans crainte ni restriction, mais avec un sens aigu de responsabilité, ce dont la plupart d’entre vous font preuve, du reste et avec le professionnalisme requis’’.

Par ailleurs, a aussi rappelé le Ministre Dan Dano, ‘’il vous souviendra que le gouvernement vient d’adopter un projet de loi rectifiant et complétant la loi portant répression de la cybercriminalité, désormais sont dépénalisés les délits liés à l’injure et à la diffamation, ce qui supprime la peine encourue en cas de délits commis par un moyen de communication électronique’’.

Pour le ministre de la communication, ‘’cette loi, qui constitue une avancée significative, vient s’harmoniser avec les dispositions de l’ordonnance du 4 juin 2010 portant régime de la liberté de presse au Niger, qui a dépénalisé les délits commis par voie de presse dans notre pays’’.

Le Ministre de la communication a réitéré, devant les hommes des médias privés, toute sa gratitude pour leur ‘’prompte disponibilité’’ avant de réaffirmer son ‘’engagement à œuvrer, de concert avec vous, pour une presse privée nigérienne toujours plus indépendante et au service du développement de notre cher pays’’.

Prenant la parole à cette rencontre, le directeur de la radio Albarka, M. Chaibou Maman, a expliqué au Ministre que ‘’nous n’attendons pas que tous nos préalables soient satisfaits, mais parmi ces préalables, par exemple la question de la publicité, l’ancien président de la république a élaboré un projet de loi dans lequel il y’a un article qu’on a apprécié parce qu’il donne la possibilité aux médias privés d’avoir accès à la publicité de l’Etat’’.

Pour le directeur de l’audiovisuel du groupe Anfani, ‘’la presse privée audiovisuelle est malade dans notre pays.  Comme  vous l’aviez dit dans votre discours, à savoir que votre objectif est de promouvoir  et aussi d’améliorer le cadre juridique  dans lequel nous travaillons, je pense que nous allons tous acter ce discours avec ces deux engagements qui nous permettront de mieux nous en sortir’’.

‘’Nous sommes entièrement disponibles  pour que nous puissions arriver à des solutions heureuses et il n’y aura pas de rupture, nous sommes là  pour régler les problèmes auxquels nous faisons face. Comme, je vous l’ai dit, la presse privée n’est pas traitée comme ça se doit, nous voudrons un changement afin de pouvoir faire le travail dans des meilleures conditions ’’ a-t-il sollicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.