Niger : ce qu’il faut retenir du Conseil des ministres du jeudi 05 mai 2022

Le Gouvernement nigérien, réuni en conseil des Ministres, ce jeudi 5 Mai 2022, a adopté  « le projet  de décret  instituant  le brevet d’enseignement  technique (BET) dans les  collèges d’enseignement technique pour sanctionner les quatre (4) ans de formation  du cycle des collèges d’enseignement technique (CET) », rapporte un communiqué de l’exécutif.

Selon le communiqué, ce projet  de décret  fixe  les conditions  de candidature, les modalités  d’organisation  des examens et de délivrance dudit diplôme.

« L’institution du Brevet d’Enseignement  Technique  permettra  aux élèves  issus des CET  de pouvoir poursuivre sans difficultés leurs études  dans les établissements de niveau  supérieur », précise le même texte.

Voilà une autre des décisions prises lors du conseil des Ministres tenu ce jeudi 5 Mai 2022.

« Le Conseil des Ministres a adopté  le projet de décret portant  approbation et publication  au Journal Officiel  de la Convention  minière  entre la République du Niger et la société GALGAMI SARLU, pour le permis de recherche  ‘’EMILOU AG’’ pour or et métaux connexes,  dans la commune de Tabelot, département  de Tchirozérine (Région d’Agadez) », rapporte le communiqué du Gouvernement.

Selon le Gouvernement « outre les recettes fiscales attendues, la société GALGAMI SARLU s’engage  dans trois (3) ans suivant  la signature de la Convention minière, à créer  au  moins vingt (20) emplois et à investir  deux  millions (2.000.000) de dollars US, soit  environ  un milliard deux cent  millions (1.200.000.000) de francs CFA pour la réalisation  de ses activités ».
La même source précise que les activités de la société  sont composées, entre autres de « six  millions (6.000.000) de francs  CFA  par an au titre de sa  contribution au développement  local des  communes dans lesquelles elle conduira ses activités ».

 Il y a aussi «six millions (6.000.000) de francs  CFA par an au titre  de sa contribution au renforcement des capacités des  agents  de l’Administration  des mines et de la géologie », renseigne la même source.

La société  GALGAMi est une société à responsabilité limitée unipersonnelle avec un capital social de  vingt (20.000.000)  de francs  CFA.

Sources : Conseil des Ministres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.