Supposée évasion de 126 prisonniers de Koutoukalé: le Ministère de la Justice dément et diligente une enquête

Communiqué de presse du Ministère de la Justice

Depuis quelques heures circulent sur les réseaux sociaux, des informations faisant état d’une attaque terroriste contre la Maison Centrale de Haute Sécurité de Koutoukalé, qui serait l’œuvre de groupes terroristes et à l’occasion de laquelle cent vingt-six (126) détenus présumés terroristes auraient été libérés et des éléments assurant la sécurité de l’établissement donnés pour morts

Le ministère de la Justice dément catégoriquement et formellement cette information qui relève de la mise en scène au regard des supports utilisés pour la relayer. En effet. le portique de sécurité mis en évidence, ne correspond en rien au dispositif en place dans cet établissement et les images utilisées pour la circonstance constituent des photomontages dont l’usage vise à donner un semblant de réalité et semer le doute dans l’esprit de l’opinion nationale et internationale.

Face à des informations d’une telle gravite qui suscitent diverses réactions de l’opinion et vu le trouble cause à l’ordre public du fait de ces allégations mensongères, le Ministre de la justice. Garde des Sceaux a instruit le Procureur de la République aux fins de diligenter une enquête sur les auteurs de ces allégations, en vue de les traduire devant les tribunaux.

Le Ministre de la Justice rassure l’opinion nationale et internationale que toutes les dispositions sont prises pour assurer la sécurité de la Maison Centrale de Haute Sécurité de Koutoukalé et appelle à la vigilance des Éléments de sécurité qui veillent à garantir la sécurité de l’ensemble des Établissements pénitentiaires de notre pays.

Fait à Niamey, le 17 avril 2022

Le Ministre de la Justice, 

Garde des Sceaux

IKTA Abdoulave Mohamed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.