Mort d’un élève à Niamey : ‘’Je garantis qu’il n’y aura pas d’impunité, toutes les responsabilités seront situées et force restera à la loi’’ (Procureur de la Republique)

Le Procureur de la République, près le tribunal de grande instance de Niamey, Chaibou Moussa a animé, ce mardi 15 février 2022, un point de presse afin de donner les circonstances dans lesquelles un élève, en classe de terminale dans un lycée de Niamey, a trouvé la mort tout en promettant que ‘’il n’y aura pas d’impunité, toutes les responsabilités seront situées et force restera à la loi’’, faisant allusion à l’enquête ouverte à la suite de cet incident.

Le procureur de la République était pour la circonstance entouré des membres du parquet, et des journalistes.

 ‘’Je veux que les uns et les autres se rassurent, nous sommes dans un Etat de droit et nous veillerons à ce que les choses se passent dans les règles de l’art. C’est la raison pour laquelle, j’ai tenu à vous rencontrer pour porter à votre connaissance cette information pour éviter des spéculations, des dénaturations et d’autres considérations’’ a déclaré le procureur Chaibou Moussa dans son mot introductif.

Selon donc,  Chaibou Moussa, ‘’ il s’agit d’un évènement qui s’est passé entre midi et 13h, un véhicule de marque Mercédès à bord duquel il y a 6 personnes dont deux filles et 4 garçons à vive allure effectuait, ce qu’on appelle ici, un virage américain à côté d’une résidence qui était surveillée par des éléments de la gendarmerie nationale. Devant la vitesse avec laquelle le véhicule a foncé vers le poste qui assurait la sécurité, un des éléments justement de cette sécurité a tiré deux ou 4 fois, et une des balles a malheureusement atteint un des occupants du véhicule en question’’.

‘’C’était le nommé Nouridine Alio, paix a son âme’’ a-t-il regretté avant de souligner que ‘’c’est des évènements qui sont regrettables. Chaque fois que la vie humaine est perdue, c’est des évènements qui sont très regrettables’’.

‘’ Devant la situation, nous avons immédiatement instruit la police judiciaire pour ouvrir une enquête, pour nous permettre de comprendre ce qui s’est réellement passé et de cerner avec précision le contour de cette affaire’’ a-t-il ajouté.

 Il a, aussi, fait savoir à la presse que ‘’sans désemparer, la police judiciaire a pris l’affaire en main et a procédé à des auditions.  Ces auditions nous ont permis d’identifier la personne qui a tiré sur le véhicule. Cette personne, il s’agit d’un agent de la gendarmerie nationale. Il a déjà été relevé et placé en garde à vue au niveau de la PJ pour les besoins de l’enquête qui a été ouverte’’.

Selon Chaibou Moussa, ‘’l’enquête ne fait que démarrer, nous allons veiller à ce que tout soit clarifié dans le cadre de cette affaire. Je garantis que tout sera fait pour que la vérité se manifeste, je garantie également qu’il n’y aura pas d’impunité, toutes les responsabilités seront situées et force restera à la loi’’.

’’Je tiens à préciser que les faits ne se sont pas passés à l’école, donc ce n’est pas dans le cadre scolaire ou académique’’ a-t-il martelé tout en précisant que ‘’selon les informations à notre possession, les faits se sont passés dans un quartier qui n’a rien avoir avec l’école’’.

Pour le moment, a laissé entendre le procureur de la République, ‘’nous nous réservons le droit de suivre pas à pas l’évolution de l’enquête’’ en promettant, enfin, qu’une fois qu’ils auront ‘’d’autres informations assez précises’’, ils feront à la presse ‘’pour porter à la connaissance du public les résultats de l’enquête et les dispositions qui seront prises pour la suite de la procédure’’.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *