Un trafic de migrants entre l’Afrique de l’Ouest et l’Europe démantelé au Niger

C’est le résultat de dix jours d’enquête conjointe menée par les polices nigérienne, française et espagnole. Une vingtaine de personnes ont été interpellées à Niamey et Maradi, selon la police nigérienne. Des objets et faux documents ont également été saisis.

Des photos, publiées par des médias nigériens, montrent par exemple des plaques d’immatriculation et des documents d’identité. Sur les réseaux sociaux, la délégation de l’Union européenne au Niger évoque le démantèlement d’un réseau dédié à la fraude documentaire et indique que l’atelier de ce groupe a été identifié.

Quatre véhicules confisqués

La police nigérienne explique avoir saisi notamment des titres et documents de voyage, du matériel informatique, des pièces d’état civil et des attestations de test négatif au Covid. Quatre véhicules ont été confisqués, l’un avec une fausse plaque de « député national ».

Selon les résultats de cette enquête conjointe,les trafiquants opèrent entre la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Nigeria, le Togo, le Niger et l’Europe. La filière démantelée était structurée par catégorie d’activité : organisation du trafic de migrants à destination de l’Europe par avion, avec faux documents d’identité et/ou de voyage, confection de faux documents administratifs ou privés.

Arrestations à Zinder en octobre 2021

En octobre dernier déjà, une enquête avait abouti à l’arrestation de membres d’un réseau à Zinder alors qu’ils transportaient une quinzaine de migrants. Le principal logeur avait aussi été interpellé.

Sources:

62 thoughts on “Un trafic de migrants entre l’Afrique de l’Ouest et l’Europe démantelé au Niger

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *