Niger : Suspension de la gratuité des accouchements dans les formations sanitaires publiques

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique nationale de santé, dans le souci de lever les barrières financières d’accès aux services de santé aux groupes vulnérables que sont les femmes et les enfants, le gouvernement du Niger a institué en 2006 la gratuité des soins.

Cette gratuité concerne :

-Les enfants de 0 à 5 ans, Cette gratuité est toujours d’actualité ;

-Les femmes, relativement aux prestations liées à la planification familiale, aux consultations prénatales, à la césarienne et celles liées au traitement des cancers féminins. Également, cette gratuité est toujours d’actualité.

Étant donné que les accouchements n’étaient pas pris en compte par la gratuité initiale de 2006, le Gouvernement a négocié et obtenu auprès de la Banque Mondiale, un Projet appelé « Projet d’Appui à la Population et à la Santé– PAPS » avec plusieurs composantes dont la gratuité des accouchements qui a commencé en 2020 et qui doit prendre fin le 31 décembre 2021. Ce Projet vise principalement l’accroissement de l’utilisation des services de santé de la reproduction et de la nutrition. Les bénéficiaires du projet sont les femmes en âge de procréer, les femmes enceintes et allaitantes, les adolescentes et les enfants de moins de cinq (5) ans dans les régions qui ont entre autres des niveaux élevés de fécondité et un faible taux d’accouchements assistés. Et c’est pour cette raison et pour améliorer ces indicateurs que le partenaire a accepté d’accorder une subvention en rendant gratuits les accouchements durant toute la période du projet c’est-à-dire jusqu’au 31 décembre 2021 pour les sept (07) régions (Agadez, Diffa, Dosso, Maradi, Niamey, Tahoua et Zinder), sauf la région de Tillabéri qui est couverte jusqu’en 2024 par un autre partenaire notamment la KFW.

 Voilà la justification de la lettre de rappel en date du 14 décembre 2021 notifiant aux Directions Régionales de Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales concernées, la fin du Projet pour dispositions à prendre, sans que cela n’affecte la politique de gratuité de soins qui reste toujours en vigueur. Et d’ailleurs, pour davantage renforcer la gestion de cette gratuité des soins, le Gouvernement a pris en Conseil des Ministres du 23 septembre 2021, un décret portant création de l’Institut National d’Assistance Médicale (INAM), une Institution dont le champ d’action va s’élargir aux couches vulnérables de la société telles que les personnes âgées et les démunies conformément à la stratégie nationale de protection sociale des catégories vulnérables de la population.

L’INAM a pour missions : la mise en œuvre des politiques, stratégies et réformes relatives au financement et à la gestion déléguée de la prise en charge par l’Etat et les Collectivités Territoriales de la gratuité de soins au profit des populations vulnérables du Niger. A ce titre, l’INAM est notamment chargé de :  Mettre en œuvre une gestion professionnelle et moderne de la gratuité des soins de santé ; Assurer le conventionnement des formations sanitaires publiques et privées ;  S’assurer de l’amélioration continue de la qualité des soins, et du respect de la tarification des prestations ; Mettre en place un mécanisme de suivi-évaluation et de reporting technique et financier des consommations médicales et leurs coûts ;  Exercer toutes autres missions confiées à lui par l’Etat et/ou les Collectivités Territoriales dans les domaines de l’assistance médicale et l’assurance sociale de la population nigérienne.

Mieux encore, conscient du poids des dépenses en santé dans les ménages et pour faciliter de façon durable, l’accès financier aux populations aux soins et aux services de santé, le Gouvernement a adopté en Conseil des Ministres une Stratégie Nationale de la Couverture Sanitaire Universelle. Et aujourd’hui, dans cette marche vers la CSU, des mutuelles de santé sont en train d’être développées, des Assurances Médicales Départementales sont en développement dans les départements de Gaya et de Gotheye.

Le Gouvernement, avec l’appui de ses Partenaires Techniques et Financiers poursuivra les efforts pour l’amélioration des conditions de vie de nos vaillantes populations.

Sources : Ministère de la Santé Publique.

2 réflexions sur “Niger : Suspension de la gratuité des accouchements dans les formations sanitaires publiques

  • décembre 25, 2021 à 10:08
    Permalien

    Niger : Suspension de la gratuite des accouchements dans les formations sanitaires publiques – Niameyinfo

    Hydra – официальный сайт анонимной торговой площадки, которая является самой крупной в РФ. Перейдя в Hydra магазин, вы получаете доступ ко всем товарам. И здесь каждый сможет найти для себя подходящее решение. На данный момент на площадке можно увидеть множество товаров и услуг разного направления и ее посещают люди из всех стран СНГ. При этом Hydra union не требует дополнительной установки браузера TOR и соединения через него. Площадка полностью анонимна и работает автономно. Вам достаточно только перейти по ссылке Hydra: https://hydraruzspsnew4af.xyz . Далее потребуется пройти простую регистрацию, и после этого получить доступ к большому каталогу магазина Hydra, в котором можно найти товары на любой вкус, независимо от ваших предпочтений. hydra адрес

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.