Niger: Niamey, capitale du rire pour un soir, autour des «Awards du rire»

Le Gondwanais Mamane a mobilisé plusieurs humoristes autour des « Awards du rire », un grand spectacle qui a eu lieu au centre Mahatma-Gandhi de Niamey. Il veut, à travers ce nouveau rendez-vous annuel, amener les humoristes africains à rester sur le continent.

Pour cette édition, plusieurs candidats étaient en lice dans différentes catégories. Au final, sept prix ont été décernés. Celui de la révélation de l’année est revenu à la congolaise Stephanie Bluetooth. Le prix de l’humoriste homme de l’année a été attribué à l’Ivoirien Boukary.

« C’est un grand sentiment de joie qui m’anime. Cela veut dire franchement que c’est une récompense de tout un long travail. C’est depuis 1996 que je suis dans ce milieu du domaine de l’humour et là,  gagner aujourd’hui le trophée du meilleur humoriste de l’Afrique, franchement c’est énorme »,se réjouit-il.

Pour Mamane, initiateur des « Awards du rire africain », cet événement est une façon de contribuer à valoriser ce métier d’humoriste à l’échelle du continent et d’encourager les jeunes talents.

« Je veux juste créer le maximum de conditions pour que les humoristes africains puissent travailler, exercer leur art et surtout en vivre, mais en restant ici, en Afrique. Un humoriste africain, il faut qu’il vive en Afrique, pour pouvoir justement s’inspirer de ce qui se passe dans la vie quotidienne. »

Les organisateurs espèrent faire de ces « Awards » un rendez-vous annuel et ainsi transformer Niamey en capitale du rire.

Manitou, Prix RFI Talents du rire

Son nom de scène est Manitou et il est Gabonais. Cet humoriste de 36 ans s’est vu remettre, samedi soir, également à Niamey, le Prix RFI Talents du rire sur la scène des « Awards du rire africain ». Manitou, de son vrai nom Amissou Moussavou Moussavou, a fait de l’humour son métier, depuis plus d’une décennie.

Il a débuté sa carrière à la radio avant de passer à la scène, à partir de 2016. Depuis, avec ses sketches, il emporte le public dans un tourbillon d’histoires agrémentées d’accents nigérian, camerounais et surtout gabonais. Ce prix RFI Talents du rire, il l’attendait depuis longtemps, lui qui avait fait partie des nominés, à quatre reprises. Aujourd’hui, il dit avoir beaucoup progressé dans l’écriture avec des textes plus universels.

« Des textes un peu plus compréhensibles où tout le monde se retrouve et qui touchent l’Afrique et l’Europe et que tu peux jouer partout. Et puis, il y a des thèmes où tu ne peux que jouer en Afrique et pas en Europe. »

À l’international, Manitou s’est fait connaitre notamment grâce à ses prestations au Festival Abidjan, capitale du rire… Le prix qu’il vient de recevoir est doté d’une enveloppe de 4 000 euros .

Ce prix RFI Talents du rire a déjà récompensé six lauréats, depuis son lancement, en 2015. Il a été initié par l’humoriste Mamane et récompense les humoristes d’Afrique francophone, de l’Océan Indien et des Caraïbes.

Avec notre envoyé spécial Mahamoud Kaba Diakite, de RFI Mandenkan.

Sources:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.