Assises nationales et transition : Ferme soutien de la Communauté malienne au Niger aux autorités de la transition

Alors que se sont ouvertes ce samedi 11 décembre à Bamako et dans plusieurs localités du Mali, des « Assises Nationales de la refondation », c’est en ce moment ou jamais que le pays a besoin du soutien de ses fils et filles de par le monde. Consciente de cela, la Communauté malienne au Niger a organisé un rassemblement au sein même de l’Ambassade Malienne sise à Niamey pour afficher son soutien aux autorités de la transition et aussi à ces consultations qui vont se poursuivre jusqu’au 30 décembre prochain et qui devront trancher sur la prorogation de la transition et débattre des réformes prioritaires à mettre en œuvre au Mali.

Dans un contexte de forte pression de la communauté internationale notamment celle de la CEDEAO qui souhaite la fin de la transition en février 2022 par des élections, les autorités maliennes ont, comme annoncé, démarré des assises nationales. Elles peuvent compter sur le soutien de leurs frères et sœurs résidant au Niger. A l’initiative du Haut Conseil des Maliens au Niger, ces derniers ont marqué leur soutien aux autorités de la transition et aux consultations qui viennent de démarrer dans leur pays.

Dans une ambiance festive rythmée par des chants et danses traditionnelles, ce rassemblement a été marqué par une Déclaration lue par M. Souleymane Maïga, secrétaire général du Haut Conseil des Maliens du Niger : « Je rappelle que la communauté malienne est l’une des plus importantes d’Afrique liée par l’histoire et par la géographie. Les Maliens et leurs frères Nigériens vivent en symbiose. Les Maliens sont chez eux au Niger. L’objectif principal de la rencontre de ce jour, c’est d’affirmer notre soutien franc et ferme aux autorités de la transition au Mali et nous souhaitons plein succès aux assises nationales de la refondation afin de permettre l’avènement d’un Mali nouveau le « Mali Koura ». Nous souhaitons l’engagement et la compréhension de nos pays frère de la CEDEAO. Vive le Mali, un Mali en paix et vivant en harmonie avec ses voisins et frères ».

Cette déclaration s’est suivie des messages de soutien des différentes composantes ethniques maliennes vivant au Niger, qu’elles soient Bambara, Peulh, Dogon, Arabe et autres. Ce rassemblement s’est tenu en présence de la Chargée d’Affaires de l’Ambassade du Mali au Niger, Mme Cissé Awa Dicko.  C’est en son nom que le 2ème Conseiller à l’Ambassade, M. Issa Issiaka Camara a remercié la Communauté malienne pour sa forte mobilisation « preuve de son patriotisme et de sa citoyenneté et de son soutien aux braves soldats maliens qui se battent pour la souveraineté du pays ainsi qu’aux plus hautes autorités du Mali ». M. Camara a ensuite demandé à ses compatriotes vivant au Niger de toujours rester unis et mobiliser derrière leur pays et ses gouvernants car c’est en ces « périodes difficiles que le Mali a plus que jamais besoin de ses fils et filles et que chacun doit répondre à l’appel de la Nation ».    

Un appel auquel les Maliens du Niger sont prêts à répondre. C’est le cas de M. Daouda Sylla, coordinateur au Niger du Front Uni pour la Sauvegarde du Mali (FUSI-Mali). Son mouvement a recueilli 4 millions de signatures pour une pétition en faveur du prolongement de la transition. Pour lui il s’agit donc « d’apporter un soutien ferme et indéfectible aux autorités de la transition afin qu’elles dirigent le pays et fassent sortir le Mali des problèmes qu’il traverse depuis 2012. » Il souhaite en outre que les assises nationales qui ont démarré au Mali augurent d’une nouvelle ère afin que le Mali embrasse le chemin d’un développement harmonieux. C’est également le souhait de tous les Maliens vivant au Niger et d’ailleurs.

Waliyullah Tajudeen pour niameyinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.