Gouvernance : le Niger sur une short-list des pays africains conviés par les USA à un Sommet pour la Démocratie en décembre

Le Président américain Joe Biden a lancé le mardi 23 novembre une invitation à 110 pays à travers le monde pour un sommet virtuel dédié à la démocratie qui se tiendra les 9 et 10 décembre 2021. Seulement dix-sept dirigeants africains parmi lesquels le Chef d’Etat Nigérien Mohamed Bazoum, ont été conviés.

C’est sur le site du Département d’Etat américain que la liste des invités pour le prochain Sommet virtuel pour la Démocratie, a été publiée.  Le « sommet pour la démocratie », promesse de campagne dont la première version aura lieu en ligne les 9 et 10 décembre avant une rencontre en présentiel un an plus tard, est au cœur de la politique étrangère du président américain Joe Biden qui, depuis son arrivée à la Maison Blanche en janvier n’a pas caché sa volonté de mener le combat entre les démocraties et les “autocraties”, incarnées à ses yeux par la Chine et la Russie.

Cent-dix (110) pays ont trouvé grâce aux yeux des autorités américaines pour prendre part à cette rencontre virtuelle. Les alliés occidentaux traditionnels des Etats-Unis sont évidemment présents sur cette liste, par contre, les alliés arabes traditionnels des Américains que sont l’Égypte, l’Arabie saoudite, la Jordanie, le Qatar ou les Émirats arabes unis sont absents.

Côté africain, dix-pays ont été conviés : Afrique du Sud, Angola, Botswana, Cap-Vert, Congo (RDC), Ghana, Kenya, Liberia, Malawi, Maurice, Namibie, Niger, Nigeria, Sao Tome & Principe, Sénégal, Seychelles et Zambie. Une présence que le Niger doit sûrement à la première transition démocratique de son histoire qu’elle a vécu à l’issue de la présidentielle de décembre 2020.  Les engagements pris par le nouveau locataire de la “Maison Verte ” pour lutter contre la corruption et la mauvaise gouvernance, participent à ce réchauffement des relations avec Washington. Mais Joe Biden attend plus des dirigeants qui prendront part à ce sommet. Ils devront notamment être « encouragés à annoncer des actions et des engagements spécifiques et ce, dans l’optique de faire progresser la démocratie dans leurs pays ».

Waliyullah Tajudeen pour niameyinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.