4ème Congrès Ordinaire de l’Union Panafricaine de la Jeunesse : Niamey, capitale des futures élites africaines du 15 au 16 novembre

Plus que quelques jours et Niamey vibrera au rythme du 4ème Congrès Ordinaire de l’Union Panafricaine de la Jeunesse. Cet évènement majeur placé sous l’égide du Chef de l’Etat, Mohamed Bazoum, verra la participation de la jeunesse de 55 pays membres de l’Union Africaine (UA) du 15 au 16 novembre prochains.  

Niamey se positionne de plus en plus pour abriter des évènements d’envergure à caractère continental. Après Brazzaville, Johannesburg et Khartoum, c’est la capitale nigérienne qui sera l’hôte du 4ème Congrès de l’Union Panafricaine de la Jeunesse du 15 au 16 novembre 2021. Placée sous le thème « Rôle de l’Union Panafricaine de la Jeunesse dans l’atteinte de l’agenda 2063 de l’entreprenariat des jeunes dans le contexte de la Covid 19 », cette 4ème édition permettra au Niger d’accueillir la jeunesse des 55 États de l’Union Africaine et d’importantes délégations. A l’occasion de cette rencontre historique, plusieurs conférences seront animées par d’éminents experts du continent et d’’ailleurs au bénéfice de la jeunesse africaine.

Début novembre, Aliou Oumarou, Président du Conseil National de la Jeunesse du Niger (CNJ), et président du comité d’organisationn de l’UPJ, avait, au travers d’une conférence de presse fait le point sur les préparatifs de ces assises. Il s’est notamment félicité de l’implication des plus hautes autorités du pays pour la réussite d’un tel évènement. Aliou Oumarou a en outre rappelé le contexte dans lequel l’Union Panafricaine de la Jeunesse a été mise su pied, « L’UPJ est issue du Mouvement Panafricain de la jeunesse (MPJ) qui a été créé en 1962, soit un an avant la création de l’organisation de l’Unité Africaine (OUA). Le MPJ était animé par les Etats à travers les ministères chargés de la jeunesse. C’est en 2006 que les chefs d’Etats et de gouvernements ont décidé de transférer le Mouvement aux organisations de jeunesse conformément aux recommandations de la charte Africaine de la Jeunesse de Banjul » a fait savoir, le Président du Conseil National de la Jeunesse du Niger (CNJ). Il a aussi appelé à une forte mobilisation de la jeunesse locale pour que l’édition nigérienne de l’UPJ soit marquée du sceau de la réussite.

Waliyullah Tajudeen pour niameyinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.