Après le drame de Maradi : le Gouvernement interdit les classes en paillottes au niveau préscolaire dans tout le pays

Les Nigériens sont encore sous le choc après les deux tragédies survenues en l’espace de 24 h dans la Région de Maradi. Un éboulement survenu le 7 novembre sur le site informel d’extraction de Kandamaoua dans la commune rurale de Dan Issa ayant entraîné la mort d’une vingtaine d’orpailleurs suivi le lendemain de l’incendie l’incendie de l’école AFN dont le bilan provisoire fait état de 25 enfants décédés et 14 blessés dont 5 dans un état grave.  Ce second drame a particulièrement choqué l’opinion publique en raison des précédents survenus à Niamey notamment. Le gouvernement réuni en Conseil des ministres ce lundi a décidé de l’interdiction des classes en paillote au niveau du préscolaire sur toute l’étendue du territoire.  

Sous la présidence du Chef de l’Etat, Mohamed Bazoum, l’exécutif nigérien a pris des mesures urgentes suite aux deux drames survenus dans la région de Maradi. S’agissant du site d’extraction d’or de Kandamaoua, le gouvernement tout en présentant ses condoléances aux familles endeuillées en a profité pour relever que ledit site présente des menaces concernant : la sécurité des personnes ; la fréquentation scolaire ; l’occupation des espaces champêtres ; l’hygiène et la santé des populations et l’exploitation des femmes, des filles et des jeunes enfants en plus de ne générer que de faibles retombées économiques. Au vu de tout ceci, le Conseil des Ministres a décidé de la fermeture immédiate dudit site.

Concernant l’incendie de l’école AFN, le gouvernement a également une pris une décision ferme. Il a décidé de l’interdiction formelle des classes en paillotes au niveau du préscolaire sur toute l’étendue du territoire.

 Par ailleurs, le gouvernement appelle la population à redoubler de vigilance et invite les autorités administratives régionales à prendre les mesures qui s’imposent pour sécuriser les écoles.

Aussi, réaffirme-t-il sa volonté de poursuivre les réformes en matière d’éducation pour créer un environnement d’enseignement et d’apprentissage sécurisé et de qualité. 

En outre, la Direction Régionale de l’Education Nationale (DREN) de Maradi a informé la communauté scolaire de la suspension des cours dans la ville, pour une période de deuil de trois jours allant du mardi 9 au jeudi 11 novembre 2021.   

Waliyullah Tajudeen pour niameyinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.