Coopération Burkina Faso-Niger : renforcement de l’axe Niamey-Ouagadougou et Sécurité au menu d’une visite officielle de Mohamed Bazoum

Le Chef d’Etat nigérien, Mohamed Bazoum, entame ce dimanche 17 octobre, une visite d’amitié et de travail au Burkina-Faso. Pendant son séjour qui durera 48 heures, des questions de coopération bilatérale, d’intégration régionale et de sécurité dans la région du Sahel, seront abordées avec son homologue burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré.

La réduction des effectifs de la Force Barkhane dans l’espace sahélien, la fermeture des bases du Nord Mali ainsi que la restructuration de la lutte anti-djihadiste avec l’opérationnalisation de la Force Tabuka, sont des préoccupations de l’heure pour les dirigeants de la région. C’est dans l’optique d’échanger avec les autorités étatiques et sécuritaires burkinabés que Mohamed Bazoum effectue une visite d’amitié et de travail de 48 heures à Ouagadougou. Le président nigérien est à cet effet accompagné d’une délégation composée du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Hassoumi Massoudou, de Ministre de la défense nationale, Alkassoum Indattou, du Ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Alkaché Alhada et du Directeur de Cabinet adjoint du président de la République, Daouda Djibo Takoubakoye.

Dans le communiqué publié par la Présidence nigérienne on apprend que « le déplacement du Président Mohamed BAZOUM à Ouagadougou vise un double objectif à savoir se concerter sur la mutualisation, d’une part, de nos efforts de défense respectifs en vue de renverser les rapports de force entre nos armées régulières et les nébuleuses terroristes ; concentrer une attention particulière à l’hinterland que constitue la « zone du Liptako » ou « zone des Trois Frontières » à cheval entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali d’autre part ». Dans la perspective de la réduction des forces françaises et de l’établissement de la Force Takuba, « la question de la Force Conjointe G5 Sahel sera évoquée par les deux chefs d’Etat qui lui accordent naturellement un intérêt particulier quant à son champ d’action, le renforcement de sa capacité opérationnelle et de son avenir », précise la note.

Cette visite de 48 heures sera en outre évidemment consacrée au passage en revue de la coopération entre les deux pays. Depuis juillet 2019, un accord-cadre de coopération transfrontalière a été mis en place, permettant de renforcer les échanges et le développement endogène entre les collectivités territoriales et l’implication des organismes publics situé dans la zone dite des « Trois Frontières » notamment. Les questions d’intégration sous-régionale seront également au menu des échanges.

One thought on “Coopération Burkina Faso-Niger : renforcement de l’axe Niamey-Ouagadougou et Sécurité au menu d’une visite officielle de Mohamed Bazoum

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *