Niger : Participation des femmes à la vie politique, un espace à élargir

Le jeudi 5 août 2021 à Niamey, le ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’enfant en collaboration avec l’USAID et l’ONG Counterpart, a organisé une cérémonie d’ouverture du Forum sur la « Participation Politique des Femmes : Aller au-delà des quotas par sexe ». Une cérémonie effectuée sous la présidence de la ministre de la Promotion de la femme et de la Protection de l’enfant, Mme Allahoury Aminata Zourkaleini. L’objectif principal visé par ce forum qui durera 4 jours est d’« offrir aux femmes engagées en politique et/ou militantes des droits des femmes un espace de partage pour élaborer une stratégie visant l’accélération des progrès pour une égale participation des femmes et des hommes aux mandats électoraux et aux fonctions électives, ainsi qu’à la vie politique ».

Lors de son discours, Mme Allahoury Aminata Zourkaleini, ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’enfant a d’abord souligné que «  la question de la participation politique des femmes préoccupe à plus d’un titre les autorités du Niger » avant de rappeler que c’est pourquoi, « depuis la ratification en 1999 de la Convention sur l’Elimination de toutes les formes de Discrimination à l’Egard des Femmes (CEDEF), d’importantes mesures ont été prises en vue d’assurer la promotion de l’équité et de l’égalité de genre. Cependant, malgré les avancées, des efforts restent encore à faire dans le processus de prise de décision tant au niveau local, régional que national ».

Effectivement pour la ministre, les femmes sont sous représentées dans les structures dirigeantes des partis politiques malgré l’important travail de mobilisation et de propagande qu’elles accomplissent à la base. « Ce forum qui nous réunit permettra sans doute de relever ce défi », indique-t-elle.

Selon Mme Allahoury Aminata, les résultats attendus de ce forum sont entre autres : l’identification des stratégies pour accélérer la progression vers l’égale participation des femmes et des hommes aux mandats électoraux et aux fonctions électives au Niger ; l’ adoption d’une déclaration des femmes du Forum sur le quota au Niger ; l’établissement d’une feuille de route sur l’après Forum ; l’identification des tactiques pour inciter les partis politiques du pays à reconnaitre et à récompenser le militantisme et l’engagement des femmes dans leurs structures.

Quant à Mme Elizabeth Coté, représentante de l’ONG Counterpart, elle a conclu en faisant savoir que ce forum permettra sans nul doute de « nourrir et éveiller les consciences sur le rôle prépondérant de la femme sur l’échiquier politique.  Le Niger croit aux possibilités d’offrir aux femmes et aux hommes des chances égales dans le cadre de la participation à la vie politique et Counterpart s’inscrit dans la même dynamique en matière de participation politique des femmes, notamment en fixant les objectifs de ce forum, qui est inclusif et participatif, entre les différentes parties prenantes ; cela, pour aboutir à des solutions qui challengent le respect de la loi sur les quotas par sexe et au-delà ».

Akiné Fatouma pour niameyinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.