JO Tokyo 2020 : la dernière chance de médaille s’envole pour le Niger avec Aminatou Seyni

Décidément, malgré que les sept gladiateurs qui représentent le Niger pour sa 13ème participation aux Jeux d’été, ont défendu vaillamment les couleurs du Niger sur les tatamis, les pistes, et les bassins de Tokyo, le pays n’empoche aucune médaille. Aminatou Seyni, qui était restée le dernier espoir du pays a monté sur l’une des trois marches du podium vient d’être éliminée ce lundi 2 Aout 2021 en demi-finales des 200 mètres sur un temps de 22’54 secondes, occupant ainsi la 5ème place. Cette déception des sportifs nigériens et de leurs supporters n’occulte pas les performances remarquables réalisées à Tokyo.

Pour Rappel le Niger a été représenté aux J.O de Tokyo 2020 par sept amabassadeurs. Il s’agit d’Abdoulrazak Issoufou Alfaga et Tekiath Ben Youssef en Taekwondo, Ismael Alassane en Judo, Amina Seyni et Badamassi Sanguirou en athlétisme, et Alassane Seydou Lancina et Roukaya Moussa Mahamane en natation.

Après avoir réalisé le 3ème chrono de sa série du 200m en 22’72s, la gazelle nigérienne Amina Seyni, dépose ses pointes en terminant cinquième de sa série avec un nouveau record national en 22’54 à la clé lors des demi-finales des 200m ce lundi 2 août. La sprinteuse nigérienne réalise au passage son meilleur temps sur cette distance.  

À tout juste 20 ans, Badamassi Saguirou est le benjamin de la délégation nigérienne. Le sprinteur a été éliminé le 31 juillet lors du tour préliminaire, en occupant la septième position avec un temps de 10’87s sur les 100m.

De son côté, Alassane Seydou Lancina a obtenu le 30 juillet, le 2ème chrono de sa série de 50m nage-libre (24’75s). Insuffisant pour poursuivre l’aventure des jeux olympiques. A la même date, dans les bassins de Tokyo, Roukaya Moussa qui a tenté de se faire un nom sur les 50m nage-libre a fini son aventure en terminant cinquième de sa série (32s21).

Pour sa première sortie sur le tatami nippon le 27 juillet, Abdoulrazak Issoufou Alfaga, Champion du monde, Vice-champion olympique, et champion d’Afrique, a perdu son combat des 8e finale devant l’ivoirien Gbané Seydou (15-9). Malgré cette déception pour Alfaga, ses compatriotes voient toujours en lui un champion et ont continué à l’encourager. Le Président de la République, Mohamed Bazoum, s’est entretenu avec lui au téléphone pour lui assurer ainsi qu’à l’ensemble des représentants de son soutien, encouragements et de sa constante disponibilité à les accompagner.

Quant à Tekiath Ben Youssef, pour son entrée en lice le 25 juillet, a imposé une victoire de 11-6 face à la Japonaise Hamada Mayu. Mais cette première Taekwondoïste nigérienne perd son combat de finale de bronze face à la taïwanaise LO Chia-Ling (10-6). « Je vais retourner dans mon centre d’entraînement. Je vais corriger mes erreurs pour revenir en force pour Paris 2024 » a-t-elle confié au micro de RFI.

En judo, le 25 juillet également, Ismaël Alassane qui a occupé le 5ème rang aux Championnats d’Afrique de Judo (2021), s’est incliné par pénalité devant le français Kilian Le Blouch (0-10).

Il est difficile pour tout sportif d’être au top le jour J au temps T. comme le dit Jérôme Labeur un amoureux du sport et des arts vivant au Niger, « le sport a une vertu que la vie réelle n’a plus. L’Humilité ». Les représentants nigériens aux jeux d’été restent et demeurent une fierté pour leur pays. Cela reste du sport. Le Niger attend meilleur d’eux pour les prochaines éditions.

Akiné Fatouma pour niameyinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.