Terrorisme/Mohamed Bazoum : 3 jours à Diffa pour réaffirmer son engagement à endiguer le fléau et à la réhabilitation de la Région

Comme annoncé lors des rencontres de haut niveau qu’il a eu les 23 et 28 juin derniers avec les Ambassadeurs et Chefs de mission des organisations internationales, puis avec les représentants de Baroua, le Chef de l’Etat Mohamed Bazoum effectue une visite de travail dans la région de Diffa. Pendant trois (3) jours, le n°1 nigérien va se tenir aux côtés des populations à qui il a promis une normalisation de la situation dans une région en proie à l’insécurité depuis plusieurs années marquée par la présence de nombreux déplacés.

Les paroles sont suivies d’actes. Mohamed Bazoum est bien dans la région de Diffa à compter de ce jeudi 1er juin et ce, pour 3 jours. Une visite de terrain d’une grande importance que le Chef d’Etat nigérien effectue, accompagner d’une forte délégation ministérielle et d’officiels. Il s’agit pour l’exécutif nigérien à travers cette visite, de réaffirmer sa présence et sa solidarité avec les populations de la région qui n’ont que trop souffert des affres du terrorisme et autres bandits armés.  La normalisation de la région qui compte actuellement 150 000 déplacés, sera donc au cœur de ce déplacement présidentiel conformément à la promesse de Mohamed Bazoum de « rendre dignité et humanité à ces populations ».

Une annonce qui a déjà été matérialisée par une première opération qui a commencé par la ville de Baroua (désertée depuis le 30 octobre 2015 du fait de la crise Boko Haram), avec l’acheminement de 5.000 personnes en quatre jours des déplacés et réfugiés. Ce plan de retour s’étendra aussi dans les autres villages délaissés. Cette résilience se signale aussi par la reprise économique en cours dans la région : après plusieurs mois de suspension, la réouverture du marché local de poissons de N’Guigmi qui a été actée le dimanche 27 juin 2021 par les autorités. Désormais la commercialisation et le transport de poissons fumés sont autorisés. Cette normalisation se poursuivra avec la fourniture des services de base (santé, éducation) et du minimum vital (en eau et en vivres) aux populations en situation de précarité ou de survie. C’est à cet effet que le Chef de l’Etat avec rencontré les partenaires internationaux le 22 juin dernier. Ces derniers seront mis à contribution pour soutenir ce vaste plan de réhabilitation de la région. Cela consistera notamment à l’accompagnement à travers l’aide au retour des populations déplacées ou réfugiés mais aussi de l’appui dans le redémarrage des activités économiques de la région. Pour que revivent Diffa et ses populations.

Waliyullah Tajudeen pour Niameyinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.