Campagne de vaccination de masse COVID 19: faible affluence au niveau des vaccinatérium visités

La campagne de vaccination de masse contre la covid-19, lancée au Niger le 15 juin 2021 à l’échelle du territoire national prend fin ce Mardi 22 juin 2021 avec une affluence contrastée au niveau des centres visités à Niamey.

 Cette opération vise à renforcer la campagne systématique en cours dans les principaux centres de santé lancée en mars dernier.

Les candidats à la vaccination se bousculent peu en dépit des notes d’informations véhiculées dans les administrations et le déploiement des vaccinatérium de proximité dans l’enceinte des ministères et de certaines structures publiques,  a constaté une équipe de l’ANP à Niamey.

Seules 82 personnes ont accepté de prendre leur dose de vaccin au niveau du point de vaccination installé dans l’immeuble abritant les Ministères de la jeunesse des sports, de la culture, et de la communication.

 ‘’Depuis que nous avons commencé la vaccination, peu d’agents desdits ministères y viennent se faire vacciner, parce que tout simplement ils écoutent ce qui se raconte à travers la ville et sur les réseaux sociaux’’ à propos du vaccin, s’avance une vaccinatrice rencontrée.

 ‘’On n’a enregistré que 82 personnes dans les trois ministères, ce qui n’est pas du tout normal’’, depuis le lancement de l’opération en mi-juin, note-telle.

‘’La vaccination se fait à deux doses. Il s’agit de l’Astra-Zeneca et la Sinophorm, mais pour le moment c’est seulement l’Astra-Zeneca qui est disponible parce que pour ce qui est de la Sinopharm, le stock restant est réservé uniquement pour ceux qui ont été déjà vaccinés pour la première dose’’,  a fait savoir l’agent de santé.

 ‘’Je viens de me faire vacciner tout de suite, pour le moment je ne ressens aucun malaise’’,  a rassuré la directrice des Ressources Humaines du ministère de la jeunesse et des sports, Mme Maiga Loubabatou Soli, interrogée par l’équipe de l’ANP.

Pour Mme Maiga Loubabatou Soli, l’affluence s’est un peu accrue, parce que tout simplement y’a eu de la sensibilisation au niveau des différentes structures, nous, au niveau de notre ministère l’équipe était venue avant même qu’on reçoit de correspondance qui annonçait cette campagne’’.

Rappelons que deux vaccins sont disponibles au Niger et sont administrés en deux doses séparées de 8 semaines pour l’Astra Zeneca et 4 semaines pour Sinopharm.

Depuis mars 2020, le Niger a enregistré environ 5500 cas de COVID 19 dont 193 décès.

Le pays a récemment allégé certaines mesures restrictives dont la fermeture des frontières terrestres en vigueur depuis plus d’un an, estimant la ‘’situation sous contrôle’’.

Sources:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.