Niger : les acteurs de la réussite du sommet de l’UA de Niamey en 2019 honorés

Plusieurs acteurs ayant contribué à la réussite de l’organisation du sommet extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, tenu à Niamey du 04 au 08 juillet 2019, ont été honorés ce mercredi 31 mars 2021, sur instructions du Président de la République Issoufou Mahamadou. Ils étaient une vingtaine d’acteurs provenant aussi bien de l’Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence de l’Union Africaine (Agence UA Niger 2019), que des ministères concernés par l’organisation de cet événement, mais aussi des secteurs parapublic et privé.

Expliquant le bien-fondé de cette cérémonie de décoration, celui qui fut Directeur Général de l’Agence UA Niger 2019 et actuel Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Economie des Conférences (ANEC), née justement suite au succès de la Conférence, M. Mohamed Saïdil Moctar, a d’abord voulu rappeler que les défis étaient énormes. Le Niger ne disposant que de très peu d’infrastructures d’accueil, d’hébergement et de conférence qui répondent aux standards de l’Union Africaine.

Grace à l’engagement et la volonté sans cesse renouvelée du Président de la République Issoufou Mahamadou, des hommes et des femmes se sont engagés corps et âme pour rendre possible ce projet, soulignant qu’il s’agit aujourd’hui de leur reconnaitre cet effort inlassable dans le rehaussement de l’image du Niger sur la scène africaine et même internationale.

La mise en place de l’Agence UA Niger 2019, a permis à la capitale Niamey de disposer de toutes les commodités requises pour accueillir des grands événements. De l’Hôtel Radisson Blu (5 étoiles) au Centre International de Conférences Mahatma Gandhi, en passant par la rénovation et la modernisation de l’Aéroport International Diori Hamani de Niamey, la construction de plusieurs hôtels de standing international (Bravia, Noom, …), la Cité de l’Union Africaine, la Cité Futura, etc., le cadre et les raisons ne manquent plus pour choisir la destination Niamey.    

« N’eut été la Covid-19, ce sont quelque 22 événements internationaux qui étaient prévus pour se tenir à Niamey au courant de l’année 2020 », a informé le Ministre Mohamed Saïdil Moctar.

Il est à noter que la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine de Niamey a été un succès éclatant, pour avoir enregistré plus de 5.000 participants, en plus des 1.885 prestataires et autres organisateurs. Ce Sommet avait réuni 27 Chefs d’Etat, un Vice-président, un Premier Ministre, 20 Ministres des Affaires Etrangères et de la Coopération, un pays représenté par son Ministre de la Santé, un autre par celui en charge du Commerce et trois autres représentés par des Ambassadeurs.

Les 54 pays du Continent sur les 55 (le Soudan étant suspendu) étaient présents au Sommet de Niamey en marge duquel quelque 54 évènements parallèles ont été organisés sous les regards de 479 journalistes. Aussi 15  Premières Dames ont fait le déplacement de Niamey, alors que 8 autres ont été représentées. A cela s’ajoute un haut niveau de représentation des 8 Communautés Economiques Régionales (CEN-SAD, CEEAC, IGAD, COMESA, EAC, CEDEAO, SADC, UMA) et des Organisations régionales et internationales (18).

Autant de fiertés qui ont « poussé le Président de la République à décorer les personnes qui se sont le plus distinguées par leur travail et leur engagement pour la bonne tenue de la conférence », a souligné le Ministre Mohamed Saïdil Moctar.

Au nom des récipiendaires, l’ancien Chef du Département Communication de l’Agence UA Niger 2019, M. Oumar Tiello, a remercié le Président de la République pour l’honneur qu’il a bien voulu leur rendre, tout en lui témoignant de toute leur gratitude pour avoir permis de les impliquer dans la conduite et la réussite de cet événement de portée historique.

« Nous sommes aujourd’hui fiers d’avoir apporté notre modeste contribution à l’édification d’un Niger émergent », a dit M. Oumar Tiello, dédiant cette distinction à tous les différents acteurs impliqués dans la réalisation de ce projet qu’on pensait utopique au départ.

Pour rappel, l’organisation de ce Sommet a favorisé la création de 4500 emplois lors de la construction des infrastructures et près de 1500 emplois permanents dans la phase d’exploitation. D’autres effets induits indirects ont été enregistrés dans les secteurs de l’assainissement, du renforcement du savoir-faire nigérien, des services, de l’artisanat, de la fiscalité, de la production.

Hamadou Moussa Fatahou pour Niameyinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.