Elections : L’ex-député et candidat ”Abder” tacle Emmanuel Macron auteur d’une bourde sur la présidentielle au Niger

C’est la dernière ligne droite avant le 2ème tour de la Présidentielle au Niger et comme on le dit en politique, tous les coups sont permis. L’ancien député Oumarou Abdourahmane plus connu sous le nom d’ « Abder », soutien affiché d’Ousmane Mahamane, n’a pas manqué l’occasion d’envoyer des piques au camp d’en face. Une bourde du Président français confondant la date de la tenue du scrutin à venir, a été son pain béni.   

Suite à la diffusion d’une vidéo où le président français Emmanuel Macron faisait une déclaration évoquant le second tour de l’élection présidentielle au Niger, et dans laquelle par erreur, ou par inattention, il dit : « le Niger prépare son second tour pour avril », soit deux mois après la date prévue, l’ex député et candidat lors du 1er  premier scrutin, Oumarou Abdourahmane, très actif sur les réseaux, s’est fendu d’un post. Il s’en est notamment pris au n°1 français, aux collaborateurs de ce dernier et à son homologue nigérien, Issoufou Mahamadou.    « Monsieur le Président l’élection présidentielle 2e tour au Niger c’est ce Dimanche Prochain, ce 21 Février 2021 » rappelle Abder au président Français « Monsieur le Président, malgré tous les Aller-retour du Président Issoufou à Paris, vous ne savez pas que l’élection présidentielle 2e tour au Niger c’est le 21 Février ? » a-t-il questionné ironiquement.

Une question bien fâcheuse due au choc reçu car selon l’ancien député nigérien le ministre des Affaires étrangères Mr Jean-Yves Le Drian a été à Niamey en Novembre et a même « prédit des élections exemplaires dans notre pays… »

Pour Oumarou Abdourahmane une question essentielle se pose « si vos conseillers Afrique ne savent même pas ce qui se passe dans nos États, comment peuvent-ils vous aider dans le dossier sécuritaire du Sahel ? » demande-t-il s’adressant au président Emmanuel Macron.

Un sujet sensible au vu du sommet du G5 sahel qui a débuté ce lundi 15 février et qui porte essentiellement sur la sécurité au sahel notamment avec la lutte contre les djihadistes. Une rencontre à laquelle prenait part Emmanuel Macron par visioconférence.

Akiné Fatouma pour niameyinfo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *