Analyse des programmes des candidats à la présidentielle par l’OEDD : aucun parti ne prend parfaitement en compte l’aspect environnemental

La Maison de la Presse de Niamey a servi de cadre ce jeudi 24 décembre 2020 à une conférence de presse-évaluation des programmes des candidats aux présidentielles du 27 Décembre prochain sur la prise en compte de l’environnement. Ce cadre d’échange à l’issue duquel a été présenté le rapport d’analyse des projets de société du plaidoyer pour l’environnement, est une initiative de l’Organisation pour l’Environnement et le Développement Durable (OEDD), en partenariat avec l’association des Scouts du Niger et le Centre d’Etude économique et Sociale de l’Afrique de l’ouest.

Dans le cadre de la tenue des élections présidentielles, l’Organisation pour l’Environnement et le Développement Durable (OEDD) a approché l’ensemble des partis politiques, afin d’étudier et d’analyser les programmes des différents candidats sur le volet environnemental.

Il ressort de l’évaluation présentée par le Sécrétaire Exécutif de l’Organisation pour l’Environnement et le Développement Durable (OEDD), Mounkaila Goumandakoye qu’aucun programme n’est classifié dans la 1ère catégorie,  43% des programmes analysés figurent dans les 2 et 3 premières catégories et les 57% en 4ème et 5ème catégories.  Le parti RANAA en 2ème catégorie, le MNSD Nassara, le MPN Kishin Kassa, le PJP Doubara, le PNDS Tarraya, et le SDR Sabuwa en 3ème catégorie et en 4ème catégorie le MPR Jamhuriya et le PS Imani. En 5ème catégorie le PNC Mulura, le PNPD Akal-kassa, l’ADR Mahita, le CRPD Sulhu, le FANN Niger et l’UDR Tabbat.

Ayant déjà mis en œuvre cette analyse au Burkina Faso lors des élections précédentes, le Centre d’Etude économique et Sociale de l’Afrique de l’ouest a eu un résultat signifiant.  A l’issu de cette approche de l’EDD et ses partenaires tels que les scouts du Niger, il ressort que sur le total de 30 candidats, issus des différents partis politiques en route pour les élections du 27 Décembre2020,  seuls 14 programmes de partis ont été reçus par l’Organisation pour l’Environnement et le Développement Durable (OEDD).

A l’entame de cette activité, le commissaire Régional Adjoint des Routiers Scouts, Issoufou Alfaga Abdoula kader, a expliqué que « Cette activité s’inscrit dans notre mission civique et écologique. Les problèmes relatifs à l’environnement nous interpellent tous. En Saisissant l’opportunité de renouvellement de la classe politique au Niger, cet important exercice de collecte et d’analyse dont la présentation fait objet de cette conférence de presse avec le soutien de nos partenaires CESAO et l’EDD entre dans le cadre de la mise en œuvre de nos activités au Niger. »  « Les résultats recueillis lors de cette analyse, nous permettrons de plaider en direction des politiques pour mettre en œuvre des stratégies programmes et actions plus sensible au problème de l’environnement dans notre pays. Le scout découvre la nature et la protège ! » A-t-il déclaré avant de remercier ses partenaires CESAO et l’EDD.

Dans son allocution, le Secrétaire Générale du Pôle Régional du Niger du Centre d’Etude économique et Sociale de l’Afrique de l’ouest, Issaka Abdoulaye a souligné l’importance de l’analyse faite sur la pertinence des programmes des candidats à la présidentielle du Niger dans le volet  environnement. « Les questions environnementales sont d’une importance capitale pour les populations, c’est pourquoi notre organisation à  travers cette initiative, interpelle  les autorités actuelles, et ceux qui aspirent à diriger le pays sur rôle et de l’importance qu’il accorde à la restauration, la protection et la régénération de l’environnement. »

Au-delà de l’évaluation des programmes, la mise en place d’une plateforme de veille par un collectif de la Société Civile sur la mise en œuvre des programmes du  candidat élu sur le volet environnemental serait un atout. Et la promotion des échanges avec divers groupes sociaux à la fin de chaque année et à la fin de chaque mandat présidentiel serait également envisagée.

Hamadou Moussa Fatahou  pour Niameyinfo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.