Insécurité : prorogation de l’Etat d’Urgence dans les départements de Filingué, Ballayara et Kollo

Le Gouvernement nigérien a décidé, ce mardi 3 novembre 2020 au cours du Conseil des Ministres présidé par le Premier Ministre, Birgi Rafini, de la prorogation de l’état d’urgence dans les départements de Filingué, Ballayara et Kollo dans la Région de Tillabéry (Ouest).

Cette décision est prise, explique-t-on, face à la menace grandissante d’attaques organisées par des groupes terroristes, mettant en péril l’ordre public et la sécurité des populations et de leurs biens dans ces zones. Pour permettre une protection de la population, une garantie de l’intégrité du territoire nigérien face au terrorisme en particulier et à l’insécurité en générale, les autorités administratives, les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) déployés dans ces zones sont dotés des pouvoirs légaux nécessaires. Le département de Fillingué en état d’urgence décrété depuis le 24 janvier 2020, l’est de nouveau, pour une période de trois mois, à compter du 06 Novembre 2020.

La situation sécuritaire dans les départements de Ballayara et Kollo dans la Région de Tillabéry (Ouest) est elle aussi précaire. Cela s’explique par le fait que ces localités font objet d’attaques organisées par des groupes terroristes, mettant ainsi en péril l’ordre public et la sécurité des populations de ces zones et de leurs biens. Pour faire face à cette situation, le gouvernement a décidé de recourir aux mesures exceptionnelles autorisées par la loi en proclamant l’état d’urgence dans ces départements, pour une période de trois mois à compter du 25 novembre 2020.

Notons que la région de Diffa, où sévit Boko Haram, est sous état d’urgence depuis 2015, celle de Tillabéry l’est depuis l’attaque terroriste menée dans la zone touristique de Kouré le 9 août 2020 et qui a coûté la vie à six humanitaires français ainsi que leurs deux accompagnateurs nigériens, tandis que la région de Tahoua est partiellement soumise à cette situation sécuritaire.

Hamadou Moussa Fatahou pour Niameyinfo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *