Indice 2020 sur la liberté économique : le Niger passe du 39ème au 25ème rang africain

A l’initiative de The Heritage Foundation, un think tank américain, l’indice sur la liberté économique est publié chaque année. Si l’édition 2020 de cet index voit à nouveau l’Ile Maurice se positionner au 1er rang africain, il y est à noter plusieurs progressions sur le continent. Parmi ces bons élèves, le Niger qui gagne 14 places par rapport à l’édition précédente.

Le cru 2020 de l’Indice de la liberté économique a porté sur l’évaluation de 180 pays à travers le monde dont 51 issus du continent. Pour établir son classement The Heritage Foundation se base sur 12 facteurs quantitatifs regroupés en quatre grandes catégories. Les 4 catégories évaluatives sont notamment l’Etat de droit (le droit de propriété, l’intégrité du gouvernement, l’efficacité judiciaire), la prépondérance du gouvernement (les dépenses publiques, la pression fiscale, la santé fiscale), l’efficacité réglementaire (la liberté des affaires, la liberté de travail, la liberté monétaire) et les marchés ouverts (la liberté commerciale, la liberté d’investissement, la liberté financière).

Les pays sont ensuite classés sur la base de score obtenus de 0 à 100.  A ce jeu, c’est l’Ile Maurice qui comme en 2019 truste le premier rang africain (21ème Mondial) avec une note de 74,9 suivie du Rwanda, 70,9 (33ème mondial). Si ces deux pays sont les seuls du continent à être classés dans la catégorie des économies « modérément libres » dans le monde, plusieurs progressions sont notables dans le classement 2020 en Afrique. Le Niger enregistre une bonne progression passant du 39ème dans l’édition précédente au 25ème rang cette année. Noté 51,6 en 2019, le pays sahélien obtient un score de 54, 7 en 2020. Son score global a ainsi augmenté de 3,1 points en raison d’une amélioration du score de la santé budgétaire.

L’économie nigérienne s’est développée à un rythme soutenu, tirée par l’agriculture, les projets d’infrastructure financés par des donateurs et les exportations de pétrole, d’uranium et d’or.

Le gouvernement nigérien subit la pression des prêteurs internationaux et de ses propres citoyens pour améliorer la confiance des investisseurs, renforcer les finances publiques et lutter contre la corruption. Toutes ces améliorations auraient l’avantage supplémentaire de rehausser le futur classement de la liberté économique du pays.

Notons que la plus remarquable des progressions en Afrique est celle de Madagascar qui passe de la 18ème  à la 9ème place. Il est de même pour le Sénégal et le Ghana qui progressent chacun de 9 places dans cet index.

Waliyullah Tajudeen pour niameyinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.