La criminalité transnationale, scrutée de près à Niamey par des experts venus de toute l’Afrique

La question de l’insécurité et la montée de la criminalité en Afrique et dans la région du Sahel particulièrement, constituent des préoccupations majeures pour les Etats, auxquelles il faut trouver des solutions. C’est dans ce sens que la capitale nigérienne abrite depuis lundi 13 janvier et ce pour cinq jours, une rencontre internationale sur la lutte contre la criminalité transnationale.

« Le terrorisme et la criminalité transnationale organisée mettent à rude épreuve les capacités sécuritaires de plusieurs pays » a déclaré dans son discours d’ouverture, le ministre délégué nigérien à la sécurité publique, M.Alkache Alhada. 

Durant cinq jours, les experts et représentants des organisations internationales venus de plusieurs pays d’Afrique s’attèleront à trouver des pistes de solutions et partager leurs expériences s’agissant de la lutte contre la criminalité transnationale et l’insécurité qui prévaut en Afrique. Il s’agira pour les participants à travers les concertations,  de repenser leurs stratégies de sécurité nationale afin de relever les défis politiques, sécuritaires et surtout militaires que pose cette situation d’insécurité,

C’est dire que les Etats africains sont appelés à coordonner leurs actions militaires, de police et de justice dans des approches harmonieuses nationales, régionales et continentales.

L’ordre du jour de ce séminaire qui se tient à Niamey, a évidemment amené à parler de la situation sécuritaire dans le pays hôte. En dehors des assassinats et enlèvements des chefs coutumiers, le pays a ; à lui seul  enregistré 160 morts côté Force de Défense et de Sécurité (FDS) en moins d’un mois lors des deux attaques terroristes survenues à Inatès et Chinagoder.

Cette rencontre a été initié par le Centre d’Etudes Stratégiques pour l’Afrique (CESA) en partenariat avec le Centre National d’Etudes Stratégique et de Sécurité (CNES). 

Mina Abda (Stagiaire) pour niameyinfo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.