Le retour en toute discrétion à Niamey d’Hama Hamadou suscite des interrogations

Le chef de file de l’opposition nigérienne après 3 ans d’absence, a regagné le bercail le Jeudi 14 novembre en milieu d’après-midi sans fanfares ni trompettes. Le leader du MODEN/FA Lumana, sous le coup d’une condamnation dans une sombre affaire de trafic international de bébés, regagne Niamey alors qu’un dialogue est annoncé entre le pouvoir et l’opposition dans la perspective des élections prévues dans moins de deux ans.

L’information a d’abord circulé sur les réseaux sociaux sans que beaucoup n’y accorde de l’importance, tant le retour de l’opposant relevait il y encore quelques jours de l’impossible. Elle était pourtant avérée. Hama Hamadou a bien atterri dans la capitale nigérienne ce jeudi après-midi. A ses côtés, l’un de ses anciens généraux de Lumana Omar Hamidou Tchana président du parti AMEN-AMINE, et quelques grosses pointures de son parti qui semblaient être les seuls informés de son retour.

L’une des premières actions de l’homme politique a été d’aller se recueillir sur la tombe de sa défunte mère. En raison de son exil, il n’avait pu participer aux obsèques de sa génitrice décédée quelques semaines plus tôt. Hama Hamadou s’est ensuite rendu à son domicile où des centaines de ses partisans l’ont accueilli avec des hourras et des cris de joie. « Le père de la nation est de retour », pouvait-on entendre dans la foule.

Mais est-ce un réel retour ou une dérogation que lui accordé la justice afin qu’il puisse saluer la mémoire de sa mère ? Sur quoi ou qui compte l’ancien Président de l’Assemblée Nationale qui est parti en clash avec le pouvoir de la 7ème République et sur qui pèse une condamnation pour trafic supposée de bébés pour rentrer au pays sans être inquiété ? Ne craint-il pas une arrestation ? A-t-il conclu un deal avec le camp d’en face ? Autant de questions qui jaillissent depuis que l’opposant à poser les pieds sur le sol nigérien.

Pour l’heure, le mystère reste entier sur son agenda politique. Son parti, le MODEN/FA Lumana n’a pondu aucun communiqué annonçant un meeting ou une quelconque réunion. Le flou demeure entier sur les intentions de celui qui a pourtant déclaré à plusieurs reprises ces derniers mois, vouloir déposer sa candidature pour la prochaine présidentielle. Il a d’ailleurs été investi à cet effet par ses partisans en août dernier au terme d’un Congrès qui avait mis un terme à des soubresauts que connaissait le parti d’opposition.  

Selon ses proches collaborateurs, son retour alors qu’un dialogue politique est annoncé incessamment n’est pas un hasard non plus. Hama Hamdou compte bien peser de tout son poids dans les prochaines négociations et ainsi se positionner comme un sérieux challenger contre Bazoum Mohammed, le candidat déclaré du parti au pouvoir. A condition qu’on lui en laisse l’occasion.

Waliyullah Tajudeen pour Niameyinfo.

7 thoughts on “Le retour en toute discrétion à Niamey d’Hama Hamadou suscite des interrogations

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *