Doing Business 2020 : le Niger continue sa progression parmi les pays où il fait bon d’investir

Après avoir été classé 143eme mondialement entre 2018-2019, le Niger vient de gravir des échelons. Le Doing business 2020 a publié son rapport le jeudi et cette fois, le Niger en sort 132eme sur le plan mondial et 22e en Afrique.

Il s’agit d’un classement économique de la Banque Mondiale considéré comme la référence sur l’environnement des affaires qui fait ressortir par année les économies les plus performantes en matière de facilitation des affaires dans le monde. A l’analyse du rapport qui est à sa 17ème édition, il en ressort que 115 pays à travers le monde ont mis en œuvre des réformes pour améliorer le climat des affaires.

C’est d’ailleurs un pari gagné pour le monde des affaires nigérien qui surplombe une dizaine de places comparé à son résultat antérieur. Le Niger à rééditer son exploit après une analyse de 190 économies du monde, au regard des indicateurs établis.

Ledit rapport passe en revu douze sujets qui affectent la vie des entreprises : création d’entreprise, permis de construire, l’accès à l’électricité, titre de propriété, obtention de crédit, protection des actionnaires minoritaires, paiement des impôts, commerce transfrontalier, respect des contrats, traitement de l’insolvabilité, emploi de salariés, contrat avec l’état.

Dans le top 10 des pays les plus réformateurs en la matière, il n’y a que deux africains : le Togo et le Nigeria. Cette performance représente un recul par rapport à l’édition précédente où 5 pays africains figuraient dans le top 10 des pays ayant mis en œuvre le plus de réformes.

D’après le rapport, l’Afrique subsaharienne reste l’une des régions les moins performantes en termes de facilité à faire des affaires, avec un score moyen de 51,8 ; bien en deçà de la performance des pays de l’OCDE (78,4) et de la moyenne mondiale de 63. De plus, par rapport à l’année précédente, les économies d’Afrique subsaharienne n’ont augmenté leur score moyen que d’un point de pourcentage dans le rapport Doing Business 2020, tandis que les économies du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ont augmenté leur score moyen de 1,9 point de pourcentage.

Néanmoins, de nombreux points positifs restent à souligner. Le rapport indique que l’Afrique subsaharienne a été la région qui a mis en œuvre le plus grand nombre de modifications réglementaires réduisant le montant du capital minimum pour lancer une entreprise. A cela s’ajoute l’amélioration du temps et du coût de raccordement à l’électricité ou encore l’amélioration de l’accès à l’information sur le crédit.

Notons que comme pour l’édition précédente, seuls deux pays africains figurent dans le top 50 mondial. Il s’agit de Maurice qui passe de la 20ème à la 13ème place et du Rwanda qui passe de la 29ème à la 38ème place.

Notons que les dix économies qui ont connu l’amélioration la plus notable dans le Doing Business 2020 sont l’Arabie saoudite, la Jordanie, le Togo, Bahreïn, le Tadjikistan, le Pakistan, le Koweït, la Chine, l’Inde et le Nigeria.

Almoustapha Danguida pour Niameyinfo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.