Sommet du G5 Sahel à Ouagadougou : Les Chefs d’Etat saluent les avancées remarquables enregistrées sous le mandat du Président Issoufou Mahamadou

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier en début de soirée, de retour de Ouagadougou (Burkina Faso), où il a pris part aux travaux du 5ème Sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel.

Au cours de ce Sommet, le Président Isssoufou Mahamadou, Président en exercice de G5 Sahel, et ses pairs du Burkina, du Mali, du Tchad et de la Mauritanie, ont échangé sur plusieurs points relatifs aux questions de sécurité et de développement dans la zone sahélienne. S’y ajoutent également de grandes orientations et options stratégiques assignées au G5 Sahel. Il importe de souligner qu’à l’issue des travaux du Sommet, le Président Isssoufou Mahamadou a passé le relai de la présidence en exercice du G5 Sahel à SEM. Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso.

Il ressort du communiqué final issu de ce 5ème Sommet que les Chefs d’Etat ont vivement remercié le Président en exercice sortant du G5 Sahel, SEM. Isssoufou Mahamadou, «pour son engagement constant à la cause du G5 Sahel et les avancées remarquables réalisées au cours de son mandat ». Cette détermination sans faille, dont a fait preuve le Président Issoufou Mahamadou à la tête du G5 Sahel, et qui a permis d’aboutir à des résultats édifiants, a été également soulignée et saluée, lors de la conférence de presse conjointe, par le Président en exercice entrant du G5 Sahel, SEM. Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso. Celui-ci a d’ailleurs clairement exprimé sa volonté de s’inspirer de ce bel exemple d’engagement du Président Issoufou, pour conduire le G5 Sahel à bon port.

SEM. Roch Marc Christian Kaboré, nouveau Président en exercice du G5 Sahel

A son tour le Président Issoufou Mahamadou, après avoir exprimé sa profonde satisfaction relativement aux conclusions issues du Sommet, a rappelé que le G5 Sahel a été créé sur la base de deux préoccupations, à savoir la sécurité et le développement. Il a ensuite donné un aperçu exhaustif sur les avancées réalisées sur le plan de l’opérationnalisation de la force conjointe qui est mise en place sur trois fuseaux qui sont le fuseau Est
(Niger-Tchad), le fuseau centre (Mali-Niger-Burkina Faso) et le fuseau Ouest (Mali-Mauritanie).
Il faut rappeler qu’à l’ouverture des travaux, le Président Issoufou Mahamadou, Président sortant du G5 Sahel, a prononcé une allocution dans laquelle il a réaffirmé sa ferme conviction, ainsi que celle de ses quatre autres homologues des pays du G5 Sahel à aller de l’avant dans le combat contre l’insécurité et pour le développement de nos Etats. « Notre combat pour la paix et la sécurité, dans notre espace, est inséparable de notre lutte pour le développement. Le terrorisme et le crime organisé sont des symptômes. Nous sommes déterminés à nous attaquer à la maladie dont ils sont le reflet : la pauvreté et les inégalités. A terme, c’est non pas les armes, mais l’éradication de celles-ci, qui nous permettra de vaincre définitivement le terrorisme », a-t-il souligné.

Sources:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *