10 humanitaires d’une ONG nigérienne kidnappés dans la zone des trois frontières

Le mercredi 25 juin dernier dix travailleurs de l’ONG nigérienne Action et Programme d’impact au Sahel (APIS) ont été enlevés par des djihadistes dans le village de Makalondi situé au sud-est du Niger rapporte l’Agence France presse.

Malgré les dispositions sécuritaires prises par le gouvernement nigérien et ses alliés, les problèmes de grand banditisme et de terroriste persistent toujours dans le pays. Surtout dans la zone frontalière avec le Mali et le Burkina Faso où l’on enregistre de nombreuses victimes d’enlèvements, de cambriolages et attaques meurtrières. Selon AFP, 10 travailleurs de l’ONG nigérienne Action et Programme d’impact au Sahel (APIS) ont été enlevé par des djihadiste ce mercredi 25 juin dernier. Ce crime s’est produit pendant que  ces personnes de bonne volonté distribuaient des vivres pour les habitants de Makalondi.

« Nos dix agents étaient en train de distribuer gratuitement des vivres populaires lorsque des djihadistes armés et à motos sont venus hier (mercredi) au environ de  15H et leurs ont demandé de les suivre « » explique Kadidiatou Harouna, responsable d’APIS.

Ces attaques à motos par des individus armés ne sont pas les premières enregistrées dans cette région malgré sa mise sous état d’urgence. Mais selon la responsable de l’ONG « c’est la première prise d’otage d’humanitaire enregistrée dans cette Zone où la circulation des motos est interdite jour et nuit depuis janvier .L’année passée nous avons pourtant travaillé sans aucun problème dans la même zone » a-t-elle ajouté.

Outre les dix humanitaires, l’ONG  Action et Programme d’impact au Sahel (APIS) a également perdu deux de ses véhicules tout-terrain, tous emportés par ces djihadistes.

Mina Abda (stagiaire) pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*