Opération conjointe Barkane-FAMa-FAN : une vingtaine de terroristes en moins dans le sud Liptako

Les Forces Armées Nigériennes ont participé à une opération d’envergure menée le 13 juin dernier par les militaires français de la Force Barkhane et les forces armées maliennes. Selon le bilan établi par l’Etat-major français, une vingtaine de terroristes ont été neutralisés dans le Sud du Liptako malien et d’importants matériels repris aux « forces du mal ».

C’est dans le sud du Liptako malien près de la frontière nigérienne, plus précisément une zone boisée dans la région d’Azagara, où à été repéré une colonne du groupe terroriste, l’EIGS, qui a été la cible de l’opération menée le jeudi dernier. Etaient à la manœuvre les militaires français de la force Barkhane, en liaison avec les forces armées maliennes (FAMa), et surtout en coordination avec l’armée nigérienne (FAN) qui ont opéré au sud de la frontière, et a fourni de précieux renseignements ayant conduit au succès de l’opération, informe l’Etat-major français. Une patrouille d’hélicoptères Tigre et un drone Reaper, des Mirage 2000 qui ont procédé à une séquence de frappes sur les positions où l’ennemi s’était retranché, puis un déploiement d’un sous-groupement blindé ainsi que des FAMa, ont été mis à contribution, pour venir à bout de l’ennemi qui opposait une forte résistance. L’effort conjuguée de la Force Barkhane, des FAMa et des FAN a permis de mettre hors d’état de nuire, une vingtaine de terroristes ; de saisir plus d’une vingtaine de motos, des moyens d’observation et de communication, ainsi que de l’armement.

Rappelons que c’est le groupe armé Etat Islamique dans le Grand Sahel (EIGS) qui a revendiqué l’attaque de Tongo-Tongo qui a fait une trentaine de décès dans les rangs des FDS en mai dernier.   

Waliyullah Tajudeen pour Niameyinfo.          

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.