Un Cadre d’Unité d’Actions Citoyennes créé par les OSC pour contribuer à des élections libres, transparentes et apaisées

Suite à une rencontre qu’ils ont tenu le vendredi 11 septembre dernier, les  Collectifs des Organisations de la Société Civile Nigérienne ont organisé, ce mercredi 16 septembre au Siège National des Agents de Douanes (SNAD), une conférence de presse qui a été marquée par la lecture d’une déclaration portant sur la situation socio-politique et sécuritaire au Niger.  

Avant la lecture de la déclaration, M. Baoua Ali, membre des Collectifs des organisations de la société civile nigérienne, a  invité les vingt (20) autres membres à la signature de l’accord de la création d’un cadre fédérateur dénommé  Cadre d’Unité d’Actions Citoyennes (CUAC). Ce cadre se veut une contribution des OSC dans la consolidation des acquis démocratiques dans un contexte de processus électoral marqué par des dissensions entre acteurs politiques qu’ils soient du pouvoir ou de l’opposition.

Dans leur déclaration, les Collectifs des organisations de la société civile, ont, d’entrée évoquée la situation sécuritaire qui prévaut dans le pays depuis quelques années. Ils ont notamment condamnée le martyr imposé au peuple nigérien par les agissements des groupes criminels « sans foi ni loi » et apportent leur soutien aux forces de défense et de sécurité, qui luttent inlassablement pour défendre l’intégrité du pays. Par ailleurs, les collectifs des OSC manifestent leur profonde préoccupation face à la crise humanitaire en cours dans le pays provoquée par les fortes inondations ayant occasionné d’énormes dégâts matériels et endeuillé plusieurs familles. Les membres des collectifs ont aussi exprimé leur compassion aux victimes de cette catastrophe sans précédent. Enfin ils appellent les autorités de la septième (7ème) république à faire preuve de plus d’efficacité et d’efficience dans la gestion de cette situation et aux bonnes volontés de manifester leur solidarité pour soulager les souffrances de ces foyers durement éprouvés.

S’agissant de la situation politique, les collectifs  des organisations de la société civile ont déclaré que celle-ci est marquée par la tenue très prochaine des élections municipales, régionales, législatives et présidentielle au Niger. «  Ces élections vont offrir, une fois de plus, l’occasion à notre peuple de designer ses représentant à tous les niveaux et à notre pays de renouveler démocratiquement toutes les institutions de la république. » a souligné M. Baoua Ali qui a servi de porte-parole aux Collectifs. Selon ces derniers, pour gagner ce pari, chaque nigérien et chaque nigérienne doit se mobiliser pour apporter sa pierre à l’édification d’une République véritablement démocratique afin de prouver à la face du monde la vivacité de la démocratie nigérienne. Les collectifs des organisations de la société civile jugent que cette mobilisation citoyenne de tous les nigériens est plus que jamais nécessaire car des élections bien réussies sont gages d’une stabilité politique et d’une paix sociale durable au Niger. « C’est pourquoi nous appelons la classe politique dans son ensemble à privilégier l’intérêt général pour faire de ses élections une réussite et aux forces vives de la nation à observer une vigilance accrue afin de déjouer toute manœuvre de remise en cause du cadre démocratique. » as souligné M. Baoua Ali et de préciser que « c’est d’ailleurs pourquoi, nous, collectifs des organisations de la société civile signataires de la présente déclaration, décidons solennellement de la création d’un cadre fédérateur dénommé Cadre d’Unité d’Actions Citoyennes (CUAC) en vue d’apporter notre contribution citoyenne dans la consolidation des acquis démocratiques à travers l’organisation des élections libres, transparentes, apaisées et acceptées par tous les acteurs. »

Les objectifs assignés au cadre des Collectifs des Organisations de la Société Civile, sont entre autres : accompagner les institutions et les acteurs en charge du processus électoral ; veiller à la transparence dans la distribution des cartes d’électeurs, sensibiliser les électeurs pour retirer leurs cartes d’électeurs, observer les opérations de vote les jours des scrutins, produire un rapport général de l’observation du processus électoral.

Pour mener à bien sa mission le Cadre d’Unité d’Actions Citoyennes (CUAC) compte œuvrer avec toute organisation, structure ou institution qui poursuivent ces mêmes objectifs et reste par conséquent ouvert  à toute organisation de la société civile qui souhaite le rejoindre pour un processus électoral réussi.

A la fin de cette rencontre, les Collectifs des organisations de la société civile membres du Cadre d’Unité d’Actions Citoyennes (CUAC), ont félicité, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour la réussite de cette première étape du processus électoral notamment la réalisation du fichier électoral biométrique. Les membres du CUAC ont également encouragé la CENI à prendre toute initiative visant à créer la confiance entre elle et les acteurs politiques. A noter aussi que les membres du CUAC ont exprimé  leur disponibilité à accompagner la CENI dans le strict respect des lois et règlement en vigueur au Niger. Comme dernier mot les collectifs des organisations ont remercié les institutions et organisations des Nations Unies pour leur appui technique et financier au Niger et les ont invités à soutenir les actions citoyennes des organisations de la société civile dans leur noble mission.

Fatouma Akiné pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*