Sécurité : Niger à la tête de la plateforme de coordination des stratégies pour le Sahel

Le Représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies, Mohamed Ibn Chambas, et le représentant du président de la Commission de l’Union africaine, Pierre Buyoya, ont honoré de leur présence la cérémonie de remise officielle des documents portant le Niger à la tête de la présidence de la plateforme ministérielle de coordination des stratégies pour le Sahel pour une période de deux ans, celle-ci après la conduite efficace de la plateforme par le Tchad pendant 3 ans.

Le Niger porté par les nations unies pour ce poste stratégique intervient à un moment ou le territoire nigérien fait face à d’énormes exactions terroristes et fait face à des défis sécuritaires sur plusieurs fronts.

Ladite cérémonie présidée par le ministre nigérien des affaires étrangères et de la coopération, M Kalla Ankouraou, consiste à appuyer de façon stratégique cette plateforme pour une meilleure prévention de la situation sécuritaire au Sahel.

M. Buyoya précise que la plateforme est née de la nécessité d’une meilleure coordination des multiples initiatives et stratégies régionales et internationales pour le Sahel, « pour éviter les duplications, la dispersion des énergies et des ressources, et promouvoir une appropriation par les Etats de la région de l’appui des partenaires régionaux et internationaux ».

Pour sa part, le ministre Kalla Moutari a tenu à saluer les efforts du gouvernement tchadien, qui n’ont  » cesser d’alerter sur l’urgence des problématiques transfrontalières et des réponses concertées pour résoudre la crise du bassin du lac Tchad, la situation au Mali et l’instabilité en Libye », et assure les représentant que le Niger est déterminé à poursuivre « les efforts engagés par nos prédécesseurs afin de sensibiliser davantage la communauté internationale sur les défis dans la région du Sahel et la nécessaire coordination de ses stratégies et de ses actions dans l’espace sahélo-saharien ».

Le Niger se dit engagé à jouer le rôle qu’il faut pour venir au bout des problèmes au Sahel, et demeure plus que jamais déterminé à appuyer toutes les initiatives et actions au triple niveau national, régional et international, pour une meilleure articulation des interventions.

Almoustapha Danguida pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*