Sécurité et Assainissement : la Municipalité de Niamey ne lâche pas du lest et durcit le ton !

C’était l’essentiel de l’information relayée par le Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey, Mouctar Mamoudou, au cours d’un point de presse qu’il a animé le mercredi 14 août à l’Hôtel de Ville. En matière de sécurité, d’ordre, d’hygiène et d’assainissement dans la capitale nigérienne, ses services ne transigeront pas.

Le Programme « Niamey Nyala », destiné à faire de la principale ville du Niger, une des plus coquettes et salubres du continent, ne mourra pas après le sommet UA abrité par le pays en juillet dernier. C’est le message qu’a voulu faire passer Mouctar Mamoudou à l’ensemble de la population. Le Président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey, s’est d’abord félicité des actions qui ont été menées jusque-là pour l’atteinte de cet objectif : les rencontres avec les différentes couches sociales (les commerçants, les chefs des quartiers et villages, les organisations de la société civile, etc), des campagnes médiatiques et descentes sur le terrain à la rencontre des populations, qui ont permis de toucher un grand nombre de personnes.

Il a ensuite salué « ceux qui ont compris qu’il faut garder son ménage et son cadre de vie propre », et indiqué que tous les moyens seront mis en œuvre pour faire garder à Niamey, son nouveau visage : « A partir de maintenant, les brigadiers, vous avez pour consigne de verbaliser tous les ménages, sociétés et commerces. C’est dire que sur toute installation dans la ville de Niamey, les responsables ont l’obligation de tenir les lieux propres, sinon vous leur adressez une amende et une contravention, en cas de refus vous leur adressez systématiquement une convocation au commissariat le plus proche », s’est-il notamment adressé aux agents chargés des contrôles. S’agissant également du non port de casques, de la mendicité, de l’occupation anarchique des espaces publics, des animaux errants, l’abattage clandestins, des étalages des commerces sur la voie express notamment aux alentours du grand marché, la Ville de Niamey prône la tolérance zéro. « Toute personne qui revient sur ces lieux a commis un délit et cette personne sera conduite directement au Commissariat. Nous devrons durcir le ton, nous devons être fermes. C’est le message que je tiens à apporter à la population et aux agents en charge de toutes ces questions », a martelé Mouctar Mamoudou. « Toutes ces réalisations s’il n’y a pas d’ordre, les générations futures ne vont pas en bénéficier. Il est donc de notre responsabilité individuellement et collectivement de sauvegarder ces acquis », a conclu le premier responsable de la Ville de Niamey.  

Waliyullah Tajudeen pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*