Scandale de faux comptes et pages Facebook : le Niger parmi les pays épinglés 

Les responsables de Facebook, le plus grand réseau social au monde, ont annoncé jeudi avoir désactivé des centaines de comptes, pages et événements associés à un groupe israélien connu sous le nom d’« Archimedes ». Ce dernier gérait ces faux comptes suivis par des millions de personnes à travers le monde pour partager des « fake news » et influer dans de nombreuses campagnes politiques et des élections présidentielles dans des pays africains parmi lesquels le Niger.

Depuis les soupçons d’ingérence russe dans la présidentielle américaine qui a vu Donald Trump accédé au pouvoir, Facebook s’est lancé dans une opération de salubrité à grande échelle. Une opération de lutte contre des faux comptes et pages, spécialisés dans la distribution de fake news, l’exposition de la vie privée des utilisateurs et le relais de messages inappropriés et haineux. 265 comptes de ces fictifs ont été supprimés jeudi par la plateforme créé par Mark Zuckerberg.  

Derrière ces activités indélicates, une société basée en Israël dénommée Archimedes. Le réseau visait principalement des utilisateurs de pays comme le Nigeria, le Sénégal, le Togo, l’Angola, le Niger et la Tunisie, mais avait également une activité ciblant l’Amérique latine et l’Asie du Sud-Est, selon Facebook.

Les administrateurs de ces sites et titulaires de comptes affiliés à ce groupe (membres de la population locale ou organes de presse), ont souvent rendu compte de l’actualité politique, notamment en ce qui concerne les élections dans différents pays, les points de vue des candidats et les critiques des opposants politiques. Le groupe Archimède se vantait notamment d’avoir joué un rôle important dans de nombreuses campagnes politiques et publiques, notamment les élections présidentielles dans de nombreux pays à l’instar du Niger.

« Cette organisation et tous ses affiliés sont désormais exclus de Facebook et une lettre de cessation et d’abstention leur a été envoyée », précise Facebook.

Waliyullah Tajudeen pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*