Retour au Ghana pour 61 migrants bloqués au Niger grâce à l’OIM

« Aujourd’hui je suis heureux d’être de retour je ne conseillerais à personne de se lancer dans un tel voyage » a déclaré Koffi un des migrants aidé par l’organisation Internationale pour les Migrations (OIM)  à regagner le Ghana cette semaine.  

61 migrants bloqués au Niger ont regagné le Ghana cette semaine avec l’aide de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Elle a d’abord effectué des démarches avec les autorités ghanéennes à Accra sur l’appui financier pour ce qui est de leur argent de poche pour subvenir à leur besoins immédiats mais surtout sur leur réinsertion  dans les communautés.

Ces migrants sont rentrés au Niger par la route ou ils ont été bloqués sur le chemin de la Libye. Selon ces derniers, les passeurs les ont convaincus pour le départ en Libye en leur montrant une photo d’un endroit où ils pourraient travailler et gagner de l’argent malgré les risques « le passeur m’a montré des photos de Benghazi, un endroit apparemment  paisible ou nous travaillerions » explique Koffi.

Une fois au Niger poursuive-t-il  « la réalité était différente .Aujourd’hui je suis heureux d’être de retour je ne conseillerais à personne de se lancer dans un tel voyage » a-t-il déclaré au personnel de l’OIM.

Notons que cette initiative conjointe UE-OIM a été lancé en 2017.  Depuis lors pas moins de 1400 ressortissants ghanéens ont été accompagnés pour retourner dans leur pays.  L’OIM a pour mission d’aider les migrants du Ghana et de 25 autres pays bloqués au  Niger afin de les faire rentrer volontairement dans leurs pays respectifs et d’assurer leur réinsertion dans les communautés afin qu’ils jouissent de même droit que les autres citoyens. Pour l’instant, plus de 300 migrants ont achevé leur processus de réintégration et 673 ont reçu un soutien psychosocial. Pour accomplir sa mission, l’OIM travaille avec des partenaires qui sensibilisent les populations sur le phénomène de la migration et les risques qu’encourent migrants.

 Mina Abda (stagiaire) pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*