Réouverture des écoles ce lundi 1er juin sous le respect des mesures barrières contre la pandémie de Covid-19

Les scolaires nigériens ont repris, ce lundi 1er Juin 2020, le chemin des écoles après quelque 70 jours d’arrêt de toutes les activités académiques pour cause de la pandémie du coronavirus.
A cette occasion, les Ministres de l’Enseignement Secondaire, M.  Mohamed Sanoussi  Elhj  Samro, et celui en charge de l’Enseignement Primaire, M. Daouda Marthé, accompagnés du Gouverneur de la région de Niamey, M. Issaka Hassane Karanta, et du président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey, M Mouctar Mamoudou, ont effectué une série de visites dans plusieurs établissements scolaires de la capitale Niamey pour constater de visu l’effectivité de cette reprise des cours.
Cette visite a également pour objectif de constater le niveau d’application des mesures barrières contre la pandémie du Covid-19 édictées par le Gouvernement. 
La délégation ministérielle s’est successivement rendue au niveau du CES Koira, des écoles primaires Poudrière 3 et Croix rouge et au CEG 7. A l’issue de cette visite, le Ministre de l’Enseignement Secondaire s’est réjoui du fait qu’au « niveau des établissements qui ont été visités, toutes les dispositions ont été prises pour que cette reprise soit une réussite », indiquant qu’il y aura « au fur et à mesure des améliorations ».
Il a, par ailleurs, appelé les élèves, le personnel enseignant, ainsi que les parents d’élèves à s’armer  encore avec plus de courage et de détermination pour que cette année soit une année de réussite malgré les perturbations rencontrées au cours de l’année liées au covid 19.
« Je pense  qu’avec  la participation et l’engagement de tout le monde, on va non seulement sauver cette année et on va la réussir Incha Allah », a souhaité le Ministre Mohamed Sanoussi  Elhj  Samro.
Pour sa part, le vice-président de l’Association des parents d’élèves et étudiants (ANPE /E), M. Nissilimane Ransarantano de constater que « il y a des conditions acceptables de travail pour les élèves et pour les enseignants, et d’ores et déjà le bureau national a instruit les structures locales pour évaluer, durant cette semaine, comment cette reprise a été effectuée afin d’en faire un bilan exhaustif et proposer, au besoin, des pistes de solutions ».
M. Nissilimane Ransarantano de faire comprendre aux parents de l’élèves que l’Etat ne peut pas couvrir les besoins de tous les élèves, les exhortant ainsi à protéger leurs enfants. Il a surtout appelé les structures locales des  parents d’élèves à leur apporter leur soutien. 
Pour rappel, les cours ont été suspendus dans les établissements scolaires du Niger le 20 mars 2020 pour arrêter la propagation de la pandémie du coronavirus. Ils ont repris au regard de la régression des cas des malades constatée ces dernières semaines au Niger.
Toutefois, le Gouvernement a conditionné cette reprise des cours dans le respect strict des mesures de prévention contre la pandémie de COVID-19. Les élèves du préscolaire, par exemple, sont appelés à rester à la maison et leurs enseignants renvoyés en appui dans les écoles primaires.
En outre, les élèves d’une même classe seront divisés en deux groupes qui se relaieront par journée de classe  et en travail de journée continue qui va de 8h à 14h30. Ces cours se dérouleront du 1er juin au 10 juillet et seront sanctionnés par des évaluations de fin d’année qui seront organisées du 13 au 15 du même mois, indique-t-on. Les examens du BEPC et du BAC sont respectivement fixés pour le 06 et le 17 août 2020. Notons enfin qu’en prélude à la réouverture des écoles, il a été procédé au lancement d’une opération de désinfection des établissements scolaires.

Sources:

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*