Participation des femmes et des jeunes au processus démocratique : le PADOG crée un cadre de réflexion et d’échange avec les médias

L’auditorium de la maison de la presse à abriter un atelier de formation en ce jour 17 Octobre 2019, initié par le Programme d’Appui à la Gouvernance (PADOG) à l’endroit des médias.

Cette rencontre dite de partenariat a pour objectif principal d’identifier les médias pour l’établissement d’un partenariat stratégique en vue de la sensibilisation pour la promotion de l’implication des femmes et des jeunes dans le processus politique. Comme objectif spécifique cette activité vise à faire connaitre le PAGOD aux partenaires de la communication, constituer une base de donnée des médias audiovisuels, de la presse écrite, la presse en ligne et les réseaux sociaux actifs dans le domaine de la gouvernance politique.

Autrement dit c’est un paramètre qui permettra au PAGOD l’identification des médias dans la perspective d’un partenariat qui portera sur le renforcement de la gouvernance démocratique au Niger, particulièrement la participation des femmes et des hommes dans le processus démocratique actuel.

« C’est aussi une façon pour nous de connaitre les coûts des prestations des émissions audiovisuelles, et enfin identifier les réseaux et les médias pertinents pour porter les messages au niveau communautaire, pour les chefs traditionnelles, les administration régionales et locales, pour prendre en compte dans le cadre d’une communication participative, les préoccupations des populations notamment celle des femmes et des jeunes dans le processus politique, la prise des décisions et les processus électoraux », dixit Salissou Moussa chef du programme

Le Programme d’Appui à la Gouvernance (PADOG) est un programme qui intervient à plusieurs niveaux et avec les acteurs clés de la gouvernance démocratique, soit les institutions publiques, les principales institutions socioculturelles, les organisations fédératrices de la société civile et les médias.

L’objectif global du Programme est le renforcement du processus démocratique en cours au Niger afin de consolider la paix et la stabilité du pays. Ceci cadre avec les priorités nationales et les stratégies de coopération du Niger. PADOG est mis en œuvre par le consortium composé du cabinet conseil GFA consulting, GROUP-SWISSAID et SOS-Civisme Niger qui est le partenaire privilégié du consortium.

Le PAGOD a deux phases, la première phase qui va de juin à décembre 2019 et la phase principale qui est la phase ultime qui permettra de mettre en œuvre toutes les recommandations issues de cet atelier.

« Nous voulons que les médias soient impliqués car ils sont ceux qui portent les messages, le vrai message auprès des populations, le vrai message auprès des femmes et des jeunes. Parce que beaucoup voient l’aspect négatif de l’implication des femmes dans la politique, nous voulons que les jeunes et les femmes puissent jouer leur rôle en s’intéressant davantage à la politique et s’assurer une place de choix au sein de notre communauté

 » a ajouté le Chef programme.

Après plusieurs échanges et des débats fructueux autours de la thématique du partenariat entre les médias et le PAGOD, et du rôle des médias dans la conduite dudit programme, des recommandations ont été transmises tout au long du processus et seront prises en compte par la Maison de la Presse qui les transmettra par la suite au Chef du programme.

Almoustapha Danguida poyr Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*