Non-respect du report de la rentrée : le ministère menace les contrevenants de fermeture pure et simple

En raison des inondations qui ont frappé le Niger et provoqué de graves sinistres, le Gouvernement a annoncé il y a quelques jours, le report de la rentrée scolaire au 15 octobre 2020. De toute évidence, certains petits malins veulent outrepasser ces directives et envisagent de reprendre les cours le 1er octobre prochain. Une situation qui a fait réagir le Ministère des Enseignements secondaires.

Dans un courrier en date de ce vendredi 25 septembre et adressé aux Directeurs régionaux des Enseignements Secondaires, le Secrétariat général adjoint dudit ministère n’a pas caché son courroux face à la volonté de certains fondateurs d’établissements privés d’effectuer la rentrée dès le 1er octobre 2020. Pour Afelane Alfaroux, signataire dudit document, c’est « une violation flagrante et délibérée » de la décision du gouvernement de reporter la rentrée au 15 octobre 2020. « Un tel refus d’obtempérer ne saurait rester impuni, sous aucun prétexte », prévient le Ministère de tutelle.

Aux directeurs régionaux, il est demandé de faire parvenir instamment la liste de tous les fondateurs qui auront décidé du démarrage des activités d’enseignements-apprentissage avant la date officielle du 15 octobre 2020. Ces derniers s’exposent « au retrait pur et simple de leurs autorisations de création et d’ouverture, sans préjudice sans préjudice et des poursuites pénales prévues en pareille circonstance, conformément aux dispositions de l’article 19 de l’ordonnance n°96-035 du 19 juin 1996, portant réglementation de l’Enseignement Privé au Niger » lit-on dans le courrier.

Voilà qui est dit. En des circonstances aussi tragiques où des centaines de milliers d’enfants sont privés de leurs maisons inondées et sont relogés pour le moment dans des circonstances qui ne leurs permettent pas de préparer sereinement leur rentrée, la solidarité des autres établissements scolaires devrait prévaloir.

Waliyullah Tajudeen pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*