Niger / Infrastructures : pose de la première pierre de la cimenterie de Kao

Le président de la République du Niger, Issoufou Mahamadou, a procédé le Mardi 20 octobre 2020 à la pose de la première pierre du complexe cimentier de Kao et au lancement des travaux de réhabilitation de la Route Tahoua Abalak ainsi qu’au lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la Route RTA-Kao Tchintabaraden. Cette usine d’une valeur de 165 milliards de FCFA, va créer près de 1000 emplois directs et indirects pour les jeunes nigériens et générés de nombreux bénéfices pour les populations de la région. Ces activités se sont déroulées en présence notamment du Président de l’Assemblée Nationale, Tinni Ousseini, des Présidents des Institutions de la République, des membres du Gouvernement, des Députés nationaux, des autorités régionales de Tahoua et des représentants du Corps diplomatique accréditéS au Niger et des Organisations Internationales.

Kao est une commune rurale du Département de Tchintabaraden, dans la région de Tahoua. Elle est peuplée par quelque 65.197 habitants (RGPH 2012) répartis sur 3.322 kilomètres carrés. Cette industrie de ciment devrait, une fois accomplie, avoir une capacité de production annuelle de 1 million de tonnes.  En effet, elle vient s’ajouter à la nouvelle cimenterie de Malbaza, dans la même région de Tahoua. Cette dernière a une capacité de production annuelle de plus de 650 000 tonnes et couvre ainsi 80 % des besoins du marché. La cimenterie de Kao permettra ainsi au Niger d’exporter du ciment vers la sous-région.

Au cours de cette pose de la première pierre des travaux de construction de la cimenterie de Kao, le Président a donné le ton à deux (2) autres projets. Il s’agit précisément du lancement des travaux de réhabilitation de la Route Tahoua Abalak (135 km) ainsi que du lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la Route RTA-Kao Tchintabaraden.

Les travaux  de la cimenterie de Kao, située à 10 km à l’ouest de Kao, d’un coût de 280 millions d’euros, seront exécutés dans un délai de 28 mois. Tandis que le projet de réhabilitation de la RTA section Tahoua-Abalak, d’’une longueur de 135 km, sera exécuté dans un délai de 36 mois pour un coût de plus de 85 milliards de FCFA. Quant au projet d’aménagement et de bitumage de la route RTA-Kao- Tchintabaraden, 87 km, il sera exécuté dans un délai de 30 mois pour un coût de près de 36 milliards de FCFA.

Après ce triple lancement, le Chef de l’Etat a confié à la presse « c’est le mariage entre l’industrie et les infrastructures routières, le mariage entre la production et la route. C’est de produire et de transporter les produits à moindres coûts, pour non seulement le marché intérieur, mais aussi pour le marché extérieur notamment le marché unique que nous offre la Zone de Libre-échange Continentale Africaine. » Avant d’ajouter que « le secteur des matériaux de construction est un des secteurs où le Niger a des avantages comparatifs. Avec les Cimenteries de Malbaza, Keita et Kao, nous allons exploiter à fond cet avantage comparatif ».

Le Président de la république du Niger s’est également réjouit de ces activités qui selon lui, constituent la réalisation d’une promesse supplémentaire du Programme de Renaissance.

Fatouma Akiné pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*