Niamey abrite la 4ème édition de Toukountchi Festival de Cinéma

 « Quels films pour les festivals de cinéma en Afrique » c’est le thème retenu à l’occasion de la 4ème édition de Toukountchi festival de cinéma du Niger qui se tiendra du 30 octobre au 02 novembre 2019 prochains à Niamey. A cette occasion 59 films sélectionnés à travers 16 pays du monde seront en compétition ou en projection. Cette 4ème édition a pour marraine Mme Zalika Souley, une des premières actrices professionnelles de cinéma en Afrique.

 La 4ème édition de Toukountchi Festival de cinéma du Niger 2019 est dans son dernier virage. Plus que quelques jours et des universitaires et personnalités du domaine du cinéma ou de l’image et amoureux de la cinématographie venant du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la France, du Maroc et évidemment du pays hôte, se retrouveront dans la capitale nigérienne. Ils auront notamment à débattre autour d’importantes thématiques qui vont contribuer au développement du secteur de la cinématographie en Afrique.

Parmi ces thèmes qui seront abordés au cours de ces 4 jours à venir, il y’a lieu de noter : quels films pour les festivals de cinéma en Afrique ? Les stratégies de financement et de budgétisation des festivals de cinéma ; l’actorat dans le cinéma et le théâtre ; Partage d’expérience ; Esthétique dans le cinéma et la littérature. Mise à part les communications et débats sur ces différents thèmes, la distribution des prix et la projection des films sont au programme.

En dehors des prix habituels pour les films en compétition, cette rencontre va également donner l’occasion pour la première fois à l’attribution du prix Paulin Soumarou Vieryra de la Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC) et le prix dédié aux jeunes talents décerné par le Fespaco.

Pour rappel, les séances de projections des films sont prévues à l’Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication IFTIC et au Siege de l’Association Nigérienne des Ciné-Clubs et Critique du Cinéma (ANNCCCC) à Niamey.

Mina Abda (Stagiaire) pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*