Médecins sans frontières se félicite de la prise en charge des patients de Covid-19 au Niger

« On voit une prise en charge de qualité du coronavirus au Niger » a affirmé M. Dalil Adji Mahamat, le chef de mission de Médecins sans frontière au Niger, interrogé par Ferdinand Gogoua de la BBC sur la situation du Covid-19 au Niger.

Présente au Niger depuis 1985, l’organisation médicale d’urgence MSF accompagne régulièrement le système de santé public, notamment dans la gestion d’épidémies au Niger comme le choléra, la rougeole ou la méningite, ajouté à cela, aujourd’hui l’organisation internationale, Médecins Sans Frontières (MSF) appuie la réponse nationale à la pandémie de COVID-19 et a ouvert un centre de traitement destiné aux patients du COVID-19, à Niamey.

D’une capacité d’accueil de 50 lits, avec une possibilité d’extension à 100 lits, le site est composé de cinq grands bâtiments principaux et essentiellement construit en bois. Situé à l’Hôpital National Amirou Boubacar Diallo, « les structures bien ventilées avec la lumière naturelle offrent des conditions de contrôle des infections bien supérieures à ceux des structures sophistiquées à circuit d’air fermé. Totalement séparé pour limiter les risques de contamination vers l’hôpital voisin, le site compte notamment une zone d’accueil et de triage, un atelier biomédical pour la maintenance des concentrateurs d’oxygène et autre matériel médical ainsi qu’une salle de stérilisation et de désinfection » précise Dalil Adji Mahamat.

S’agissant de la situation de la maladie, le responsable de MSF a salué l’engagement des autorités nigériennes dans le cadre de la lutte contre cette pandémie, beaucoup de dispositions ont été prises, ce qui a permis aux autorités de prendre de l’avance sur cette pandémie « malgré le nombre des patients atteints qui sont dans les 800 et quelques, ont voit un niveau de la prise en charge de qualité avec un taux de guérison qui est vraiment excellent. Pour le moment, les mesures prises par le gouvernement portent leurs fruits. La situation est sous contrôle » a-t-il déclaré.

Sept semaines après la déclaration d’un premier cas à Niamey, le pays enregistre 876 personnes officiellement déclarées positives au COVID-19, parmi lesquelles,  677 guéries et  50 sont décédées à la date du Jeudi 14 mai 2020.

Danguida Almoustapha pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*