Mali : l’opposition rejette les propositions de la Cédéao et exige le départ d’IBK

Réunis en sommet extraordinaire pour trouver une solution à la crise sociopolitique au Mali, Les chefs d’Etat de la Cedeao ont annoncé, à l’issue de leur sommet extraordinaire du lundi 27 juillet 2020, plusieurs mesures sensées apaiser le climat politique au Mali. Entre concessions du régime d’IBK et menaces de sanctions à ses opposants, les dirigeants de l’organisation régionale ont visiblement opté pour une stratégie de sortie de crise à l’amiable.

Sauf que cette solution risque d’amplifier les tensions puisque le M5-RFP a déjà opposé une fin de non-recevoir à ces décisions proposées il y a quelques jours par le médiateur attitré de la Cedeao, l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan. « Le M5-RFP, réaffirmant sa détermination à mener son combat pour sauver le Mali menacé de disparition en tant qu’État, Nation, Démocratie et République laïque, exige plus que jamais la démission de M. Ibrahim Boubacar Keïta et de son régime qui portent l’entière responsabilité de cette sinistre perspective pour notre pays», a déclaré l’opposition dans un communiqué diffusé ce mardi 28 juillet 2020.

D.A. pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*